AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Désillusions du soir ft Darina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
they come first

avatar



Moroï noble ❧


⊱ MORSURES : 187

⊱ POINTS : 70

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 06/08/2017

⊱ LOCALISATION : Là où sa famille veut qu'elle soit ... ou autre part à vous de chercher

⊱ METIER/ETUDES : Etudiante en commerce international pour prendre sa place dans l'entreprise famillial



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES: Mes rps en cours : Dorofei ♣ Darina ♣ Ksenia ♣ Kalidasa ♣ Stanislav

MessageSujet: Désillusions du soir ft Darina   Jeu 10 Aoû - 18:28

Désillusions
du soir

Darina Lojov ❧ Isadora Maslak

La fête battait son plein alors qu'assisse sur le canapé prise au piège entre deux hommes, l'ennui se diluait dans les veines de la jolie blonde au sourire ravageur. Un verre à la main, elle se balançait au rythme de la musique bien trop forte pour empêcher toute conversation entre humain. Mais voilà, la blonde n'avait rien d'humain comme le prouvait les dents qu'elle prenait soin de cacher par réflexe. Les jeunes qui l'accompagnait n'avaient rien d'humain non plus pourtant malgré les discussions qui arrivaient à ses oreilles, elle restait muette. Un verre à la main, elle laissa sa langue effleurer ses lèvres où des gouttes au goût amer de l'alcool l'attendait. Un rire s'échappa de ses lèvres face à la blague d'un de ses camarades manque de chance pour lui, le rire d'Isadora n'avait rien de sincère tout comme son sourire. Que faisait elle ici ? Voila une heure qu'elle se posait la question … Au départ ce n'était qu'une proposition de beuverie des roturiers qui avaient la chance de suivre le même cursus qu'elle, une proposition qu'elle avait bien sur refusé avant de penser aux conséquences de ses actes. Une Maslak n'avait pas sa place dans ce genre de soirée … Une raison bien convaincante d'accepter sous les acclamations de ses camarades. Camarades car pour être franche, la belle préférait ne pas mélanger ses études et sa vie privée alors elle était courtoise et sympathique mais ça s'arrêtait la. Ses amis étaient pour la plupart des nobles tout comme elle … Raciste ? Pas vraiment cependant il était plus facile pour elle de faire « confiance » à des personnes venant de son monde qu'à d'autres qui sentaient les arrivistes à plein nez. Heureusement pour elle, Isadora avait toujours œuvrait pour taire son nom au maximum tout en étant discrète dans ses apparitions publics. Après tout n'étant pas un enfant de la branche principale des Maslak, la jolie blonde pouvait se permettre d'éviter la mise en avant des membres de sa famille, bien entendu qu'elle fasse partie de la branche secondaire, importait peu ses parents pour qui sa tenue devait être irréprochable. Alors oui ce soir même si elle s'ennuyait entouré de personne avec qui elle n'avait aucun centre intérêt en commun, elle aimait l'anonymat qui en résultait.

Elle porta à nouveau son verre à ses lèvres pour en boire le liquide transparent alors que l'ivresse commençait à rendre ses gestes plus lent. Bien que non ivre, elle sentait la légère brûlure de la tequila coulait dans sa gorge et dans ses veines. Les problèmes semblaient bien loin pour cette jeune noble à la robe moulante qui suivait ses courbes avec une élégance digne des Lilov. Ses cheveux laissaient détachés derrière ses oreilles mettait en valeur son visage au maquillage léger. Seules ses lèvres rouges donnaient de la couleur à ses traits angéliques. Oh oui, elle était plutôt jolie comme le prouvait la main qui glissait le long de sa cuisse. Ce fut un électrochoc pour Isadora qui se leva d'un bond tout en rejetant violemment la main de son camarade. Portant son regard remplit d'une colère non contenue, sur le jeune roturier elle ne put que pincer les lèvres face au spectacle qui s'offrait à elle. L'homme en question imbibé d'alcool semblait dans un autre monde. Avait il eu conscience de son geste ? Elle en doutait fortement en voyant les yeux de son camarade roulait en arrière. Pathétique … Voyant que sa présence importait peu, elle prit enfin la décision de partir.

Sortir de la boite fut une épreuve pour notre belle qui eut du mal à se faire un chemin entre les corps qui se mouvaient au rythme de la musique. Pourtant une fois dehors, l'air frais sur son visage lui fit le plus grand bien. Même à cette heure, le quartier était encore animé comme le prouvait tous les passant qui défilèrent devant elle. Certains regards se tournèrent dans sa direction, des regards qui s'attardèrent sur ses cuisses dénudées et qui la firent frémir d'horreur. Il était temps qu'elle prenne la direction de la demeure familiale au plus vite … Elle n'était pas une petite proie sans défense cependant sentant l’oppression de ces regards, la belle préféra prendre la fuite comme le prouvait le bruit de ses talons sur le béton. Mais elle ne fut pas assez rapide comme le prouva les bruits de pas qui se faisaient de plus en plus proche d'elle. Le début des ennuis ?
citation/musique



⋆ Breathe me
smoother than a storm. and the scars that mark my body, they’re silver and gold. my blood is a flood of rubies, precious stones, it keeps my veins hot, the fire's found a home in me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first

avatar



Gardienne ❧


⊱ MORSURES : 507

⊱ POINTS : 231

⊱ DATE DE NAISSANCE : 20/05/1993

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 01/05/2017

⊱ LOCALISATION : Quelque part dans Saint Pétersbourg.

⊱ METIER/ETUDES : Gardienne à temps plein.



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES: Mets y ta fiche de lien, ta fiche de présentation, toussa toussa.

MessageSujet: Re: Désillusions du soir ft Darina   Sam 12 Aoû - 18:23

Les journées s’enchainaient, parfois monotones et semblables, dénuées d’une quelconque action. Elle savait bien que son métier ne serait pas des plus réjouissants et que, parfois, il consisterait à des missions solitaires bien usantes. Elle ne croiserait pas de strigoïs dans la Bulle et n’en trouverait sans doute pas à tous les coins de rue en dehors de la Bulle. Donc, à force, elle devrait bien se faire à l’idée de ne rien faire de ses journées, à part être debout, en alerte, à scruter inlassablement chaque recoin. Enfin. La soirée touchait à sa fin et l’aube ne tarderait pas à se lever, pourtant, de jeunes moroïs n’hésitaient pas à sortir et à fréquenter les bars, les discothèques, afin de profiter des quelques heures de nuit restantes. Comment fonctionnaient les sociétés moroïs avant le fondement des Bulles ? C’était une question qu’elle n’avait jamais cessé de se poser, ayant toujours grandi dans ces dernières, sans jamais avoir à se soucier des difficultés extérieures. Elle savait pertinemment que ça ne devait pas être aussi dangereux qu’on le pensait, mais sans doute beaucoup plus qu’actuellement. D’autant plus avec les bulles et leur sécurité parfaite.

Darina réalisait sa patrouille du soir, marchant dans les rues de Saint Pétersbourg. Ses yeux parcouraient les foules, les passants qu’elle croisait, regardaient chaque coin de rue et chaque ruelle, à l’affut. Certes, en théorie les Strigoïs ne pouvaient pas franchir la bulle – n’ayant même pas connaissance de leur existence, mais ils restaient prudents et tout gardien n’ayant pas de moroï à protéger s’assurait de la sécurité de cette dernière. Darina en faisait partie, bien que son nom de famille lui aurait permis de se passer de ce métier. Chose qu’elle n’aurait jamais faite, aimant bien trop son métier. Elle avait décidé de vouer sa vie aux moroïs, malgré son sang noble et l’assumait parfaitement. Donc certes, parfois c’était chiant, barbant, pas vraiment intéressant et fatiguant, mais elle ne s’en plaignait jamais. Elle n’était pas menacée par des strigoïs avides de son sang. Sa naissance l’en ayant protégé. Alors qu’elle remontait l’avenue commerçante, elle vit une jeune moroï sortir précipitamment d’une boîte de nuit. Toute son attitude la montrait en tension, stressée, inquiète. Darina, rapide, sa calqua sur sa marche et la rattrapa. Dû à son entraînement, en quelques enjambées elle l’avait rejointe. « Mademoiselle ! Tout va bien ? » S’exclama la Gardienne, inquiète et prête à réagir face au moindre danger.

NB : Darina porte la tenue des gardiens habituelle, soit un pantalon souple lui permettant de courir et un t-shirt, les deux de couleur foncée. Ses cheveux sont attachés en une queue de cheval.


You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
et je passerai
ma vie à me battre
pour protéger la tienne





Couleur des rps #D69A5A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first

avatar



Moroï noble ❧


⊱ MORSURES : 187

⊱ POINTS : 70

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 06/08/2017

⊱ LOCALISATION : Là où sa famille veut qu'elle soit ... ou autre part à vous de chercher

⊱ METIER/ETUDES : Etudiante en commerce international pour prendre sa place dans l'entreprise famillial



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES: Mes rps en cours : Dorofei ♣ Darina ♣ Ksenia ♣ Kalidasa ♣ Stanislav

MessageSujet: Re: Désillusions du soir ft Darina   Mar 15 Aoû - 22:23

Désillusions
du soir

Darina Lojov ❧ Isadora Maslak

Pour une fois, Isadora se maudissait de ne pas avoir écouté les réprimandes de ses parents concernant les excursions nocturnes. Si jamais ils venaient à apprendre ses péripéties de la nuit, notre belle serait bonne pour avoir un gardien comme ombre. Non qu'elle n'en voulait pas … Cependant la jolie blonde n'était pas prête à être suivie nuit et jour par un tiers alors qu'elle était en pleine crise existentielle. « Mademoiselle ! Tout va bien ? »   Plongée dans ses pensées, elle avait totalement oubliées les pas derrière elle, l'espace de quelques secondes d'où le sursaut qu'elle fit. De justesse, elle retint un cri alors qu'elle se retournait vers la personne qui se tenait à présent à ses côté dans une position qui n'avait rien d'agressive. Dans ses yeux écarquillés, la peur laissa place à la surprise alors qu'elle prenait conscience de l'identité de la voix qui venait de la terrifiée quelques secondes auparavant. « Darina ! » Après la surprise vint la joie mais aussi la honte de sa situation. Certes son amie n'était pas du genre à avoir la critique facile cependant Isadora ne pouvait que se sentir coupable de se faire prendre sur le fait par son amie. C'est un fait rien ne l'interdisait de sortir et encore moins de profiter de la vie tant qu'elle agissait avec discrétion cependant la belle s'en voulait surtout pour son état de faiblesse à la limite de l’hystérie qui avait poussé son amie à venir à son secours. Calmant les battements effrénés de son cœur maintenant que la présence protectrice de son amie l’apaisait, elle laissa glisser son regard sur Darina. Dans sa tenue à l'allure plus confortable que belle, elle faisait contraste avec la robe de soirée de notre belle. Après tout malgré son sang de noble, son amie était devenue une gardienne à la réputation de feu pour la plus grande fierté d'Isadora. Mais même dans sa tenue sombre, Darina restait une beauté naturelle et sauvage qu'enviait la jeune Maslak avec ses traits parfaits et son corps à faire pâlir tous les mannequins humains. Mais toutes les nobles lui ressemblaient avec leur beauté sans défaut alors que Darina était tout son contraire. Plus pulpeuse moins parfaite, elle était  une beauté que de nombreux morois devait s'arracher pour son exotisme.

Frottant doucement ses bras pour y chasser un froid imaginaire, elle laissa un mince sourire se dessiner sur ses traits angéliques. Malgré la honte, elle était heureuse de voir ce visage familier devant elle. Le statut de gardien de Darina, les avaient éloigné pourtant face à face dans cette ruelle, la chaleur de leur amitié réchauffa et apaisa les tourments de notre belle. Bien qu'il n'était pas question qu'elle vienne à gaspiller leur temps à se plaindre de l'étouffement de sa famille, Isadora était persuadée que son amie l'aurait écoutée et comprise. « Tout va bien c'est juste que la soirée ne s'est pas vraiment terminée comme je l'aurais souhaité. Et j'ai pas vraiment pas l'habitude de me retrouver comme ça toute seule en ville à cette heure. » Comme ça désignait sa tenue qui mettait en valeur son corps sans défaut tout en dévoilant un peu trop de chair à son goût sans pour autant tomber dans le vulgaire. Elle était plutôt jolie mais pour bien connaître Isadora, cette tenue ne lui ressemblait pas. Trop décolleté, trop courte et trop moulante, elle avait tenté de devenir une autre sans succès.
citation/musique



⋆ Breathe me
smoother than a storm. and the scars that mark my body, they’re silver and gold. my blood is a flood of rubies, precious stones, it keeps my veins hot, the fire's found a home in me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first

avatar



Gardienne ❧


⊱ MORSURES : 507

⊱ POINTS : 231

⊱ DATE DE NAISSANCE : 20/05/1993

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 01/05/2017

⊱ LOCALISATION : Quelque part dans Saint Pétersbourg.

⊱ METIER/ETUDES : Gardienne à temps plein.



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES: Mets y ta fiche de lien, ta fiche de présentation, toussa toussa.

MessageSujet: Re: Désillusions du soir ft Darina   Lun 21 Aoû - 19:16

Darina, accélérant le pas, s’était inquiétée. Est-ce que la blonde qu’elle apercevait craignait un quelconque danger ? Avait-elle été victime d’une mésaventure ? Pire, d’une agression ? Capable de sauter sur le premier con qui viendrait l’importuner, Darina était prête au danger. Pire même, elle l’attendait presque avec impatience. Dire que les journées à patrouiller étaient longue était un doux euphémisme. Elle passait son temps dans l’attente de trouver quelque chose à se mettre sous la dent, une quelconque action qui lui permettrait de se divertir, mais aussi de prouver sa valeur. Certes, les Bulles leurs conféraient une sécurité impressionnante qu’ils adoraient, qu’ils vénéraient et que, pour rien au monde, ils laisseraient de côté. Bien sûr, Darina ne crachait pas dessus, les Bulles leurs permettaient de conserver leur vie tranquille et de vivre à l’abri de terribles monstres. Et pourtant, parfois, elle s’imaginait en train de combattre le mal viscéral qui menaçait l’existence des moroïs, défendant, au péril de sa vie, celle des citadins. Elle savait, évidemment, qu’elle avait très peu de chance de ressortir d’un tel affrontement et pourtant, la jeune femme aurait aimé avoir des molnija couvrir sa nuque, prouver à tous qu’elle pouvait se mesurer à de telles créatures. La voix de la jeune femme qu’elle suivait, s’éleva dans les airs. Cette dernière avait sursauté, retenu un cri et s’était finalement retournée. « Isadora. » Elle hocha la tête, respectant tout de même les usages, tout en connaissant la jeune femme. « Navrée de t’avoir effrayé ! » Déclara la jeune femme, n’ayant pas eu l’envie de lui faire peur. « Ah je comprends. » En fait pas vraiment, étant donné que soit les soirées se terminaient comme elle le voulait, soit elle collait des poings dans la figure pour tout que se règle comme elle le désirait. Donc en règle générale, elle n’avait pas de raison particulière de s’inquiéter. Mais ça, elle se garda bien de le dire. « Tu veux en parler ? » Lui demanda-t-elle, un peu inquiète que la douce Maslak se soit faite agressée. « Je vais te raccompagner. » Déclara la gardienne, ne laissant donc pas le choix à la jeune femme. Douce et ferme, en position de gardienne, elle décida de prendre les devants. Bien sûr, elle pouvait comprendre que tous n’apprécient pas les gestes des gardiens ou leur façon de faire concernant la sécurité des moroïs, mais – à son humble avis, ils restaient les mieux placés pour le faire. Puisqu’après tout, ils donneraient sans hésiter leur vie pour eux. Passant juste devant la jeune femme, elle se décala sur sa droite, l’ayant toujours dans son champ de vision et pouvant toujours maintenir une conversation avec cette dernière. Elle n’avait pas envie de rester derrière la jeune femme, craignant de ne pas tout voir, mais elle ne voulait pas non plus la distancer, sachant pertinemment qu’elle ne pourrait pas forcément revenir à temps en cas de souci. Là, au moins, elle savait qu’elle pouvait veiller sur elle de tous les côtés, ou presque.

Droite, le pas assuré et léger, Darina avançait en laissant ses yeux parcourir la ville qui s’étendait sous leurs yeux. Elle s’assurait de reconnaître les visages qui les croisaient, s’assurait que les rues qu’elles traversaient ne présentaient pas le moindre danger et, bien sûr, prenait régulièrement des nouvelles visuelles de sa protégée de la soirée. Prenant très à cœur son rôle, elle ne désirait pas faire de mauvais pas. Bien au contraire, si ça pouvait lui donner la chance de ne plus être chargée de la sécurité de la Bulle, c’était un plus qu’elle prenait avec plaisir.


You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
et je passerai
ma vie à me battre
pour protéger la tienne





Couleur des rps #D69A5A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Désillusions du soir ft Darina   

Revenir en haut Aller en bas
 
Désillusions du soir ft Darina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» Allons au cinéma ce soir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CLAIR DE SANG :: La bulle de Saint Pétersbourg :: Les Districts centraux :: Avenue commerciale-
Sauter vers: