AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
they come first

avatar



Famille Royale ❧


⊱ MORSURES : 143

⊱ POINTS : 120

⊱ DATE DE NAISSANCE : 04/03/1988

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 09/08/2017

⊱ LOCALISATION : Surement à la salle de sport ou au studio

⊱ METIER/ETUDES : Styliste et Mannequin



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES:

MessageSujet: Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora   Ven 11 Aoû - 18:41


Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué !
Feat Isadora Maslak
Le jour J, c'était le jour J... Quel jour ? Que ce passait-il aujourd'hui ? Pour le commun des mortels rien de grave mais pour Stanis c'était le début de la fin... Il y avait de ça trois semaines il y avait eu un clash dans la famille ou plutôt entre lui et ses parents...

" Stanislav tu es le premier fils tu vas bientôt avoir trente ans ! A ton âge nous étions mariés ta mère et moi ! Tu voulais de la liberté ? Tu voulais choisir ta femme, mais notre nouveau rang nous impose de vous marier au plus vite, toi, tes soeurs et tes frères ! "

Voyant rouge alors que cela ne lui arrivait jamais et surtout pas à l'encontre de ses parents il rétorqua presque du tac au tac oubliant complètement le respect qu'ils lui avaient pourtant inculqué pendant tant d'années :

" Non mais c'est une blague ? Alors parce qu'elle est devenue reine on va tous devoir se marier et procréer ? Mais où on va ? Si devenir la famille royale nous enlève l'évolution qu'on pouvait avoir alors à quoi bon ? "

Sa mère eu l'air de se décomposer sur place, il ne s'attendait pas à cette réaction et pensait plutôt qu'elle lui hurlerait dessus mais non. Il venait de la décevoir par cette réaction qui n'allait ni à un prince ni à un Lilov et d'ailleurs elle n'allait juste tout simplement pas à Stanis qui n'avait jamais été un garçon ni un homme mal élevé. S'approchant alors de ses parents il prit sa mère dans ses bras et d'un ton résigné il dit alors :

" Pardonne moi, je ne sais pas ce qu'il m'a prit. La dernière collection ne se vend pas comme j'aurais voulu peut être que mon énervement vient de là. Je comprend nos obligations, et je sais que nous avons de la chance de vous avoir comme parents, votre côté compréhensif nous laissant l'opportunité de choisir est un cadeau précieux. Est-ce que vous accepteriez encore un petit délais ? "

La matriarche Lilov le serra dans ses bras longuement comme si elle avait perdu l'habitude de se genre de réaction surtout de la part de son grand. Elle s'éloigna ensuite de lui et paru gênée. Stanis sentit alors l'embrouille venir à plusieurs kilomètre, elle avait déjà préparé quelque chose et au regard que lui lança son père il su que lui aussi était gêné. Qu'avaient-ils fait ?
Ce fut son père qui se racla la gorge et attrapant la main de sa femme il planta son regard dans celui de son fils avant de lui annonce :


" Stanis, nous avons organisé un bal masqué afin que tu rencontres des prétendante, la machine est lancé. "

Cela eu l'effet d'une bombe atomique. Il avait l'impression de venir de recevoir un coup de poing l'ayant arrêté en plein vol. Comment avait-il pu penser qu'il pourrait encore être tranquille quelques années avant de se demander quoi faire de sa vie sentimentale. Il aurait aimé continuer à draguer et à fricoter à gauche à droite mais non il allait réellement devoir se caser et surtout se marier et fonder une famille. Il se devait de montrer l'exemple, il était prince désormais et surtout premier fils des Lilov de la branche principale, pour la première fois un lourd fardeau à porter.

Voilà comment le jour J est arrivé plus vite qu'il ne lui fallut pour se confectionner un costume pour l'occasion. En réalité il aurait eu largement le temps sauf que l'humeur lui manquait. Un bal en l'honneur de Stanislav Lilo... Masqué... Pour qu'il y rencontre des prétendantes... Heureusement les hommes étaient aussi invité sinon le masque ne lui aurait servit à rien. Il comptait d'ailleurs sur tous les célibataires hommes pour s'occuper au mieux des prétendantes car il ne comptait pas trouver la femme de sa vie ce soir là, au pire un coup d'un soir et encore, il fallait qu'il fasse attention à son image encore plus qu'avant, il était un Lilov. Il aimait rendre service et être gentil mais là cela touchait sa vie et son avenir, cela le déprimait tellement.
Ouvrant son armoire il y trouva le costume qu'il adorait mettre pour toutes les grandes occasions, un magnifique col mao blanc et or au couleur de sa famille avec des boutons de manchette en forme de tête d'aigle... Mais il ne pouvait pas se permettre de le mettre ce soir sinon il allait être submergé de jeunes femmes toutes avides de lui mettre la corde au cou afin de devenir des princesses et de se rapprocher de la famille Lilov... Voilà la seule raison pour laquelle il pourrait presque en vouloir à sa soeur, mais bon il ne tenait qu'à lui de trouver sa femme bien avant !
Son choix se porte donc sur un costume bleu marine avec une chemise blanche sans cravate. Pour le masque sa mère lui avait fait livré à son appartement un magnifique masque noir avec des liserés dorés, un rappel de la famille qui passerait complètement inaperçu et qu'il appréciait. Sa mère le connaissait vraiment par cœur et elle savait qu'il adorerait avoir un peu de la couleur familiale en une soirée pareille.

Il ne demanda pas à son chauffeur de l'amené comme toujours, ni au service de voiturier de sa résidence, il fallait absolument qu'il passe inaperçu et il espérait aussi que sa mère se souvenait de son pseudonyme... En effet, il avait prit l'habitude lors de soirée de ne pas venir sous son nom afin de ne pas attirer toutes les roturières ou femmes avides de pouvoir et d'argent. Lorsqu'il arriva enfin au lieu de la soirée il se présenta comme Olivander Leiev et l'homme qui triait à l'entré le laissa bien évidement rentré. Il remercia silencieusement sa mère et pénétra dans la salle pour se rendre compte de l'horreur de la soirée... Il n'y avait pas seulement quelques personnes, il devait y avoir toutes les jeunes femmes et tous les jeunes Moroïs de la bulle ! Mais pas que ! Au vu de l'odeur ambiante, sa mère avait aussi fait invité les gardiens et gardiennes de chacun, s'attendait-elle à ce qu'il choisisse quelqu'un qui ne soit pas de sang pur ? Autant il n'était pas contre se battre autant jamais il ne serait celui qui trahirait la tradition des sang pur dans sa famille ! Pour un coup d'un soir pourquoi pas mais cela en resterait là !


" Quand il faut y aller... "

Il avait à peine murmure cette phrase alors qu'il s'approchait déjà d'un petit groupe dont il n'avait reconnu personne ne faisant même pas attention qu'une tornade blonde allait lui rentrer dedans fuyant apparemment quelque chose ou quelqu'un...
© FRIMELDA



 
 
   
Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽



Couleur : #d35400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first

avatar



Moroï noble ❧


⊱ MORSURES : 187

⊱ POINTS : 70

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 06/08/2017

⊱ LOCALISATION : Là où sa famille veut qu'elle soit ... ou autre part à vous de chercher

⊱ METIER/ETUDES : Etudiante en commerce international pour prendre sa place dans l'entreprise famillial



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES: Mes rps en cours : Dorofei ♣ Darina ♣ Ksenia ♣ Kalidasa ♣ Stanislav

MessageSujet: Re: Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora   Sam 12 Aoû - 17:27

 
Stanislav Lilov & Isadora Maslak
Devant son miroir elle reste immobile douce statue aux traits d'un ange à la longue chevelure dorée relevée en un chignon légèrement désordonné. Ses lèvres ,rehaussées d'un rouge carmin similaire au liquide qui fut sien quelques heures plus tôt, laissent apparaître un sourire. Ce soir elle devient une notre derrière son masque d'un pourpre si foncé qu'il pourrait paraître noir pour un œil mal avisé et aux plumes blanches donnant une dimension lunaire à sa tenue. Sa robe longue fait d'une soie blanche rare et précieuse glissent sur ses formes telle la douce caresse d'un amant. Ce soir elle se sent désirable … Désirable mais tellement pathétique … Perdue dans le flot de toutes les beautés de la ville, la belle passera inaperçue, elle le sait pourtant c'est un pas décidé qu'elle entre dans le tourbillon plein de surprises que la soirée lui réserve.

La soirée s'annonçait extraordinaire comme le prouvait les silhouettes aux robes précieuses et extravagantes qui se mouvaient autours d'elle. Entourée de sa famille, elle se retrouvait au bas des marches du palais, une légère excitation dans le creux de son ventre. Ses talons claquèrent sur le sol alors que prenant les devants, elle avança seule la douce caresse de la brise du nord sur ses épaules. Certains regards se tournèrent vers elle sans pour autant paraître envieux. Bien que sa tenue soit onéreuse, et venant des Lilov, elle était d'une simplicité affligeante avec son léger décolleté en triangle pourtant malgré le jugement des autres en cet instant, la jeune Maslak brillait de sa simplicité. Souriant malgré tout elle entra dans la grande salle où les morois  s'agglutinaient autours du buffet. Une serveuse passa non loin d'elle lui permettant d'attraper une coupe de champagne qu'elle porta rapidement à ses lèvres pour y goûter la saveur de celui-ci. Rien à redire, Les lilov avaient tout prévu avec une perfection royale qui ne la surprit pas. Perdue dans le flot des commérages qui l'entourait elle sentit la panique s’insinuer dans ses veines. Reprenant une gorgée de champagne, alors que l'envie de tout plaquer pour partir loin d'ici commençait à devenir tentante et surtout réalisable, elle porta son regard sur la décoration raffinée qui ornait la salle. Décidément elle ne se sentait pas à sa place dans la douce farce qu'était cette soirée. Les collier d'or blanc au fin pendentif en diamant de sa famille qui pendait dans le début de son décolleté semblait tout à coup trop lourd pour ses frêles épaules. Elle n'avait pas la prétention d'être capable de charmer un prince qui se devait de trouver une épouse au charisme raffiné et à la posture irréprochable. Elle n'était rien de tout ça et pour pourtant elle se tenait ici tel le vilain canard de l'histoire. De plus le prince allait avoir l’embarras du choix vu le nombre de jeunes femmes qui l'entouraient et dont certains rigolait d'un rire fort puant la superficialité pour attirer l'attention.

Après tout, elle ne pouvait nier le travail qu'avait fait sa mère avec le choix d'une robe conçue par les Lilov et sûrement par le prince. Après tout même si la matriarche Maslak n'était qu'un membre de la branche secondaire de la famille,  elle pouvait se montrer intelligente et vicieuse lorsqu'il était question de ses enfants et plus particulièrement de sa petite perle. Oh oui la mère aimait par dessous tout sa douce Isadora et comme toute mère, elle mettait un point d'honneur à tout faire pour que sa fille soit protéger de tout et cela passait par l'organisation de sa vie. Manque de chance Isadora détestait cette attention permanente et la régie étouffante de son existence. Pour être franche, au départ la belle avait tentait les cris d'un caprice en refusant de venir à cette soirée malheureusement la réponse des parents furent fermes et catégoriques : elle irait à cette soirée qu'importe ses états d'âmes. Amertume d'une enfant gâtée perdue dans le monde des adultes où chacun était jugé pour sa tenue ou son sourire. Détestait elle ce monde ? Pas vraiment, elle déplorait seulement son manque de liberté et de mouvement. Après tout elle était assez grande pour choisir ces soirée, ses tenues et sa vie tout simplement. Les lèvres pincées et dans un élan de fougue propre à l'innocence de son âge, elle se détourna des personnes en face d'elle pour prendre la direction de la sortie. Tournant la tête sur sa droite, en espérant passer inaperçue aux yeux de ses parents, elle ne fit pas attention au jeune homme qu'elle percuta. Sa coupe se pencha en avant laissant quelques goûtes du liquide luxueux s'écoulait sur le costume de la victime, alors que son corps se voyait partir en arrière face au choc pourtant pas si violent que ça. Pour couronner le tout par réflexe, elle s'accrocha au bras de l'homme pour retrouver son équilibre. Le rouge monta rapidement à ses joues alors que l’embarras voûta légèrement sa silhouette gracile. « Je suis désolée, je n'ai pas fait attention. Et votre costume mon dieu ! ».
roller coaster



⋆ Breathe me
smoother than a storm. and the scars that mark my body, they’re silver and gold. my blood is a flood of rubies, precious stones, it keeps my veins hot, the fire's found a home in me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first

avatar



Famille Royale ❧


⊱ MORSURES : 143

⊱ POINTS : 120

⊱ DATE DE NAISSANCE : 04/03/1988

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 09/08/2017

⊱ LOCALISATION : Surement à la salle de sport ou au studio

⊱ METIER/ETUDES : Styliste et Mannequin



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES:

MessageSujet: Re: Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora   Sam 12 Aoû - 23:51


Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué !
Feat Isadora Maslak
Déjà qu'il n'avait aucune envie d'être ici ce qui allait arriver n'allé pas lui donner envie de rester ! Une jeune femme à la chevelure blonde le percuta lui renversant par la même occasion sa coupe de champagne sur son costume, ou plutôt sur sa chemise vu qu'il était en train d'avancer il avait envoyer sa veste vers l'arrière et avec le choc son pantalon n'avait pas prit et heureusement il était sûr de pouvoir trouver une autre chemise ici lais d'abord il allait régler un tout petit léger détail...
Baissant son regard vers la silhouette frêle qui était désormais dans ses bras il fit un petit mouvement de la main très discret afin de l'aider à se relever grâce aussi au vent c'était sûrement plus agréable que de la relever complètement avec la force de ses bras. Lorsqu'elle leva elle aussi la tête il fut hypnotisé par ses yeux couleur lagon, qui était-elle ? Il avait l'impression de l'avoir déjà vu quelque part mais il n'arrivait pas à se souvenir de où et surtout il n'arrivait pas à retrouver de quelle famille elle faisait partie. Baissant un peu plus les yeux il remarqua qu'elle portait l'une de ses créations, encore une qui voulait faire bonne impression à venir à une soirée Lilov avec les créations de l'homme de la soirée, et accessoirement l'homme à marier...
Il regrettait presque de l'avoir aidé à se relever et surtout il n'allait pas être des plus tendre suite à ce malheureux accident. Après tout il était masqué et elle ne l'avait peut être pas reconnu, pouvait-il pour une fois ne pas être l'adorable Stanislav ? Soupirant il lui dit alors d'un ton plutôt froid :


" Ce n'est rien, si on compte que je vais devoir emprunter une chemise et que vous allez devoir vous servir un nouveau verre... "

Soulevant un peu sa chemise il renifla l'odeur de ce qu'il y avait quelques secondes plus tôt dans le verre de la jeune femme, ou plutôt la coupe et il reconnu le champagne préféré de sa mère, elle avait décidément tout prévu.  Tendant sa main pour que la jeune femme la prenne il lui dit tout en souriant puisque sa bouche était la seule chose que la jeune femme pouvait voir avec ses yeux :

" Suivez moi je vais vous trouver quelque chose de bien meilleur à boire et puis vous pouvez bien m'accompagner pour trouver une nouvelle chemise, vous me devez bien ça non ? Et puis cette soirée risque d'être des plus barbante, les fêtes Lilov sont bien mais là c'est plutôt un meetic pour une seule personne... "

Cela faisait tellement du bien d'un peu cracher sur cette horrible soirée où il n'avait pas du tout envie d'être ! Il espérait maintenant que la jeune femme le suive, si c'était le cas cela voudrait dire qu'on lui avait obligé cette robe, si elle déclinait disant qu'elle voulait trouver le prince alors elle n'était que la poupée intéressé qu'il avait cru au premier regard...
© FRIMELDA



 
 
   
Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽



Couleur : #d35400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first

avatar



Moroï noble ❧


⊱ MORSURES : 187

⊱ POINTS : 70

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 06/08/2017

⊱ LOCALISATION : Là où sa famille veut qu'elle soit ... ou autre part à vous de chercher

⊱ METIER/ETUDES : Etudiante en commerce international pour prendre sa place dans l'entreprise famillial



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES: Mes rps en cours : Dorofei ♣ Darina ♣ Ksenia ♣ Kalidasa ♣ Stanislav

MessageSujet: Re: Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora   Dim 13 Aoû - 0:41

 
Stanislav Lilov & Isadora Maslak
Pourquoi fallait il qu'elle se fasse toujours remarquer ? S'il y avait bien une fois où Isadora aurait tout donné pour se faire oublier, c'était bel et bien pour cette soirée où elle se sentait de trop. Était il si difficile de regarder devant soi lorsque l'on marche ? Se maudissant intérieurement de sa maladresse, la jeune femme releva la tête pour tomber face à un masque noir où ressortaient deux saphirs qui semblaient la sondée comme si elle n'était qu'un livre ouvert. Vous savez le libre où au bout des deux premières vous connaissez la fin tellement il est prévisible. Avalant avec peine sa salive alors qu'elle retrouvait son équilibre grâce à l'aide de l'inconnu qui en imposait de part sa présence. Il lui était impossible de voir son visage à part ses yeux clairs, cependant elle était persuadée que l'homme en face d'elle était d'une beauté rare. Le genre de beauté qu'on ne peut oublié, une beauté qui allait hanté durant des nuits … «  Ce n'est rien, si on compte que je vais devoir emprunter une chemise et que vous allez devoir vous servir un nouveau verre... » Douche froide face au ton cassant qui la percute de plein fouet. La voix était pourtant agréable avec ses notes de ténors mais le ton employé n'avait rien de chaleureux. Une fois de plus elle se retrouvait à la place d'enfant en train de se faire réprimandait par ses aînés. Bon pour le coup, elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle même et même si à la place de l'inconnu elle aurait mieux réagit ayant une certaine pensée pour la maladresse pour la personne en face d'elle. Bien sur à la soirée la plupart aurait réagit plus violemment que le jeune homme, elle en était même certaine cependant se sentir minable comme elle l'était n’était pas franchement agréable. Au moins elle venait de s'excuser alors qu'elle jetait des coup d’œil à droite et à gauche dans l'espoir d'y trouver une serviette pour étaler encore plus la tâche. Comme si elle n'était pas assez bête comme ça.

« Suivez moi je vais vous trouver quelque chose de bien meilleur à boire et puis vous pouvez bien m'accompagner pour trouver une nouvelle chemise, vous me devez bien ça non ? Et puis cette soirée risque d'être des plus barbante, les fêtes Lilov sont bien mais là c'est plutôt un meetic pour une seule personne... » En premier lieu, elle détesta l'ordre de cet inconnu qui se permettait ce genre de comportement avec une fille de son rang. Non mais franchement pour qui il se prenait avec ses grands airs de prince cependant au fur et à mesure que l'homme finissait ses paroles, elle se sentit plus légère. Un petit rire lui échappa à la dernière parole du jeune homme. Enfin une personne qui pensait comme elle et qui lui donnait un échappatoire à cette soirée ou plutôt à cette farce qui n'était qu'un étalage de richesse. Oui, elle lui devait bien ça même si une certaine appréhension commençait à naître dans son esprit. Si elle disait oui, peut être allait il la prendre pour une fille facile prête à vendre à ses charmes pour quelques minutes de plaisir. Non l'homme en face d'elle ne pouvait pas être comme ça ! Il ressortait une certaines noblesse de sa présence. Enfin sauf lorsqu'il parlait avec dédain des Lilov. Était il fou ? Car bien que les Lilov était sûrement la famille la plus noble et plus tolérante de Saint-Pétersbourg elle n'était guère qu'on parle d'eux de la sorte, et famille royale étant, les risques d'une correction planait autours d'eux. Essayant de trouver les mots appropriés pour lui répondre alors qu'elle pensait clairement la même chose que lui, elle s'exclama d'une petite voix encore gênée. « La soirée est réussie c'est un fait mais le but de celle-ci n'est pas ce que je préfère, je suis d'accord sur ce point avec vous. »

Attrapant la main que le jeune homme lui tendait, elle laissa un sourire naître sur ses lèvres alors qu'elle se rapprochait de lui pour lui murmurer à l'oreille des mots que seul lui allait entendre. « s'il vous plaît sortez moi d'ici mais d'abord promettez moi que vos intentions sont dénudés d’intérêts ... » Elle ne put finir sa phrase gênée d'avoir prononcé ce genre de propos à un inconnu. Mais elle préférait être claire avant de crié au scandale. Pour être franche, aussitôt les morts sortis de sa bouche, qu'elle les regretta aussitôt. C'était un faite les liaisons étaient fréquentes à la cour cependant Isadora faisait partie encore de la génération monogame qui avait bercée ses parents. Elle n'était pas vierge loin de la même, mais elle croyait tout de même au grand Amour. Mais si vous savez celui qui fait vivrez votre être tout entier. Cet amour où l'autre devient une partie de vous.
roller coaster



⋆ Breathe me
smoother than a storm. and the scars that mark my body, they’re silver and gold. my blood is a flood of rubies, precious stones, it keeps my veins hot, the fire's found a home in me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first

avatar



Famille Royale ❧


⊱ MORSURES : 143

⊱ POINTS : 120

⊱ DATE DE NAISSANCE : 04/03/1988

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 09/08/2017

⊱ LOCALISATION : Surement à la salle de sport ou au studio

⊱ METIER/ETUDES : Styliste et Mannequin



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES:

MessageSujet: Re: Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora   Lun 14 Aoû - 23:40


Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué !
Feat Isadora Maslak
Au fur et à mesure qu'il parlait à cette charmante jeune femme qui venait de lui pourir sa chemise il avait l'impression qu'il l'ennuyait jusqu'à ce qu'il lui propose un coin plus tranquille. Mais à quoi pensait-elle ? Il n'avait aucune pensée déviante, il voulait juste être tranquille et non pas entouré de toutes les femmes qui étaient venues pour montrer leurs atours au prince bon à marier... Lorsqu'elle reprit la parole elle confirma que la soirée était une réussite, en même temps sa mère s'était occupé de tout alors valait mieux que ce soit une réussite ! Ses soeurs avaient du mettre leurs grains de sel aussi et il espérait aussi qu'elles avaient trier les invitées mais au vu du nombre de personnes présentes il se disait que ses soeurs avaient vu large pour ses choix... Après tout il n'avait eu que quelques aventures et il n'avait jamais présenté personne à sa famille alors comment voulait-il qu'elles sachent son type de femme... seul Do' devait le connaître et encore...
Mais revenons aux magnifiques yeux bleus qui le regardait en lui disant que sur le fond en effet cette soirée n'était peut être pas la bienvenue, avait-elle déjà un mari ? Non sinon elle ne serait pas là, mais alors elle ne devait pas encore avoir assez attiré l'attention de ses parents pour qu'il lui organise un mariage arrangé, elle avait de la chance, mais le jour où ça lui arriverait elle comprendrait que cette soirée était peut être la seule chance pour Stan d'avoir une femme qu'il choisirait lui et non ses parents.
Alors qu'il pensait qu'ils allaient pouvoir partir même si cette jeune femme avait l'air étrange et surtout très proche des convenance, peut être un peu trop à son goût il fut surprit de la voir se rapprocher de lui jusqu'à lui murmurer à l'oreille qu'elle voulait absolument sortir d'ici mais elle voulait d'abord qu'il lui promette que ses intentions envers elle était "dénudées" d'intérêts, passant son bras dans le dos de la jeune femme il l'approcha un peu plus de son corps et lui murmura à son tour dans l'oreille :


" Mes intentions sont dénuée d'intérêt malsain mais si vous tenez à ce qu'ils soient dénudés... "

Il s'éloigna un peu et lui fit un clin d'œil avait de glisser sa main dans la sienne et de l'attirer à l'écart de la fête. Personne ne les arrêta après tout il était le prince et même s'il était incognito eux reconnaissaient le masque qu'il portait. Il pu donc se rendre dans une salle attenante où il y avait quelques réserves d'alcool mais surtout les tenues des serveurs de la soirée, ou plutôt des tenues de rechange.
Il s'approcha alors de l'une des chemises et commença à regarder les tailles, il en trouva rapidement une qui pourrait lui aller et commença à se déshabiller. Tout en enlevant sa veste il reprit la parole alors qu'il n'avait aucune honte à défaire les uns après les autres ses boutons de chemise laissant bientôt apparaître ses muscles saillants...


" Alors comme ça on veut faire bonne impression mais on a pas envie d'être ici ? Vos parents vous on trainé ici ? Le prince ne vous intéresse pas ? Il parait qu'il est un bon partit pourtant, après tout il est prince et a une situation... Je dois être fou pour vous parler d'un autre homme alors que je suis en train de me changer devant vous... "

Il était toujours dos à elle car même s'il n'avait pas de honte à dévoiler son corps il ne voulait pas non plus se montrer trop alaise cela pourrait trahir son double métier de mannequin ! Après avoir secoué un peu la nouvelle chemise il l'enfila et commença à boutonner celle-ci en se retournant pour regarder la jeune femme répondre à toutes les questions qu'il venait de poser.
© FRIMELDA



 
 
   
Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽



Couleur : #d35400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first

avatar



Moroï noble ❧


⊱ MORSURES : 187

⊱ POINTS : 70

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 06/08/2017

⊱ LOCALISATION : Là où sa famille veut qu'elle soit ... ou autre part à vous de chercher

⊱ METIER/ETUDES : Etudiante en commerce international pour prendre sa place dans l'entreprise famillial



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES: Mes rps en cours : Dorofei ♣ Darina ♣ Ksenia ♣ Kalidasa ♣ Stanislav

MessageSujet: Re: Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora   Mar 15 Aoû - 23:08

 
Stanislav Lilov & Isadora Maslak
« Mes intentions sont dénuée d'intérêt malsain mais si vous tenez à ce qu'ils soient dénudés.. » Cette fois-ci le masque ne put guère cacher la couleur cramoisi de son visage face à la bourde qu'elle venait de dire à un parfait inconnu. Était ce l'alcool qui en plus de lui avoir fait dire des paroles digne d'une vierge peureuse, venait de riper sur un mot à la connotation plus que coquine. Non mais franchement ce soir elle n'en loupait pas une entre ça et la chemise. Pourtant même si elle avait regretté sa venue à cette soirée, lorsque l'inconnu attrapa sa main pour l'emmener dans une salle attenante, la donne changea. Sa petite frêle et fragile semblait se mouler à la perfection dans celle plus musclée et virile de l'inconnu. Mais ce ne fut pas ça qui surprit notre belle alors que la chaleur de l'homme glissait le long de son bras pour atteindre son être tout en l'enivrant. Elle se sentait bizarrement plus légère … Pathétique ! Isadora n'était pas une pauvre naïve petite fille qui croyait au coup de foudre et au prince charmant. Même si elle espérait avoir la chance d'aimer d'un amour sincère son futur mari, elle était persuadé qu'en étant membre d'une famille noble et respectée, la passion lui serait refusé. Pas d'amour à vous faire tourner la tête et à vous brûler les ailes. Et vu que chez les Maslak il était plutôt mal vu d'être une épouse infidèle, elle allait devoir se contenter d'un semblant d'amour qui viendrait avec le temps. Ah moins que ses parents viennent à lui imposer son époux, chose qui tourmentait notre belle qui pensait être protégée de ça par son jeune âge.

La pièce où ils se trouvaient à présent était de taille de correcte et cela même malgré les différents cartons de bouteilles qui s'entassaient dans un coin de la salle. Isadora reconnu le nom de vins à la douceur sucrée qu'elle aimait tant mais bon il n'était pas vraiment question de se saouler en douce avec un inconnu, aussi beau soit il. Lâchant sa main, l'homme se dirigea vers les différentes tenues qui étaient pendues dans le coin opposé de la pièce. Se retournant vers elle, il commença à defaire les boutons de sa chemise alors que sa voix suave arrivait aux oreilles de notre belle « Alors comme ça on veut faire bonne impression mais on a pas envie d'être ici ? Vos parents vous on trainé ici ? Le prince ne vous intéresse pas ? Il parait qu'il est un bon partit pourtant, après tout il est prince et a une situation... Je dois être fou pour vous parler d'un autre homme alors que je suis en train de me changer devant vous... » Comment pouvait elle écouter attentivement ses paroles alors devant ses yeux, la chemise entrouverte dévoilait un torse à la musculature parfaite. Tout son être s'enflamma à cette vision alors qu'elle essayait de garder son calme malgré le sourire appréciateur qui se dessinait sur son visage. Elle eut du mal à cacher sa déception lorsqu'il se détourna d'elle pour enfiler la nouvelle chemise. Même de dos, il était d'une beauté à faire baver toutes femmes normalement constituée. Cependant ce petit instant de répit visuel, lui permit de trouver les mots pour répondre au nombreuses question du jeune homme. « Disons juste que je ne me trouvais pas à ma place entourées de toutes ces femmes plus belles les unes que les autres. Et oui vous avez raison, ma présence est dut à l'insistance de mes parents, tout comme ma robe. Elle est magnifique je ne dis pas le contraire mais la porter juste parce qu'elle a été faites par la main des Lilov je trouve ça trop gros dans le genre hypocrite. Comme si toutes les femmes invitées n'allaient pas avoir cette idée. Et pour répondre à votre dernière question c'est un prince et alors ? Il est beau c'est un fait mais ça ne fait pas tout de plus le pouvoir et ce qui va avec ne m'attire pas, je laisse ce jeu aux autres. » Sa franchise la surprit alors qu'elle venait pour la première fois depuis longtemps de s'exprimer sans choisir ses mots pour qu'ils soient digne de sa famille. Qu'est ce que sa faisait du bien de parler sans filtre et sans se soucier des conséquences. Elle aimait la liberté que lui procurait le masque qui cachait une partie de son visage. Elle pouvait se laissait aller enfin.

Souriant de plus alors que le jeune homme se retournait vers elle tout en commençant à reboutonner sa veste, elle s'approcha de lui. Enivrée par la liberté d'être enfin soit même, elle se laissa porter par ses envies, alors que ses mains se posaient sur celle du jeune homme. « Je crois que vous avez besoin d'aide avec ce bouton récalcitrant. » Le bouton etait tout à fait normal mais il était pour Isadora un moyen comme un autre de se rapprocher de l'inconnu.
roller coaster



⋆ Breathe me
smoother than a storm. and the scars that mark my body, they’re silver and gold. my blood is a flood of rubies, precious stones, it keeps my veins hot, the fire's found a home in me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first

avatar



Famille Royale ❧


⊱ MORSURES : 143

⊱ POINTS : 120

⊱ DATE DE NAISSANCE : 04/03/1988

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 09/08/2017

⊱ LOCALISATION : Surement à la salle de sport ou au studio

⊱ METIER/ETUDES : Styliste et Mannequin



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES:

MessageSujet: Re: Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora   Ven 18 Aoû - 18:41


Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué !
Feat Isadora Maslak
Le mutisme de la jeune femme commençait à l'inquiéter alors lorsqu'il se retourna pour lui demander si elle avait oublié sa langue dans la salle de bal il la vit toujours cramoisie et complètement bloqué sur lui. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas retrouvé seul avec une femme dans une pièce et d'autant lorsque cette femme avait un corps de rêve et semblait penser la même chose que lui. Est-ce que c'était la soirée ou son thème qui le rendait aussi enclins à une relation ? Peut être était-il juste au bord du désespoir et voulait quand même pouvoir choisir qui partagerait sa vie... Mais là il n'était pas question de mariage, il ne pouvait pas dévoiler son identité, il était juste question d'une fille qui lui avait renversé sa coupe de champagne sur sa chemise et qui se trouvait maintenant seule avec lui dans la buanderie...
Lorsqu'elle parle il pu enfin entendre sa voix, elle était si douce, si belle, si cristalline, il était presque sûr de ne jamais l'avoir entendu, ou alors il y avait longtemps car il n'en avait aucun souvenir. Elle expliqua qu'elle ne se sentait pas à sa place au milieu de ces femmes toutes plus belles les unes que les autres. Mais était-elle aveugle ? Certes elle avait un masque et il ne voyait pas son visage en entier, mais elle avait l'air si belle... son regard était magnifique et son sourire si beau, la courbe de sa mâchoire délicate, ses lèvres... Il fallait qu'il arrête de la détailler de la sorte elle allait finir soit par mal le prendre soit pas tout simplement s'en rendre compte...
Elle confirma être ici à cause de ses parents et c'était eux aussi qui avait décidé qu'elle se devait de porter une création du prince, elle lui allait bien mais il avait déjà en tête une multitude de tenue qui lui irait bien mieux et même sans robe elle devait être juste magnifique... Elle avait rajouté quelque chose sur la robe mais il ne l'avait pas écouté déjà partit dans son imagination d'elle essayant d'autres de ses robes la rendant encore plus belle, il voulait lui demander de la revoir pour essayer mais il ne voulait pas se trahir. Lorsqu'il entendit le mot hypocrite il en compris de suite le sens puisque c'était celui dans lequel il avait posé la remarque un peu plus tôt. Mais il était content qu'elle ne le soit pas et plutôt déçu que ses parents le soit mais c'était le quotidien de beaucoup de famille noble...
Elle se mit à parler de lui, enfin du prince et cela lui faisait très bizarre qu'on parle de lui sans le citer directement mais au final c'était comme quand il n'était pas le prince et c'était presque mieux... Elle le trouvait beau, l'avait-elle reconnu ? L'avait-elle vu récemment ? En même temps ils étaient en photo partout avec sa famille et le couronnement, il allait devoir faire très attention pour ne pas trahir son identité, la soirée devait se terminé sans qu'il ne dévoile qui il était cela allait gâché tout ce moment sinon.
Elle n'était donc pas attiré par le titre, ni l'argent, elle devait donc faire partie d'une famille sans problème et ne pas forcément s'y sentir bien mais ce n'était pour le moment que des supposition il pouvait tout a fait se tromper !
Il allait lui répondre mais fut surprit de la voir avancer vers lui et de sentir sa peau contre la sienne. Elle affirma alors que le bouton qu'il allait fermer était récalcitrant pourtant il n'avait eu aucun mal à fermer les autres et plongeant alors son regard dans celui de cette mystérieuse inconnue il lui sembla y trouver désormais de la malice et non plus l'innocence qu'il avait pu y voir quelques minutes plus tôt. Le jeu des masques était une superbe occasion pour être soit même et il était sûr que cette jeune femme ne devait pas l'être souvent dans sa famille et sourit à l'idée qu'elle ose l'être devant lui. Enlevant ses mains il ne les laissa pas retomber et préféra les poser de part et d'autre des hanches de la demoiselle en disant :


" Je ne voudrais pas que vous retombiez sur moi, quoi que cette fois vous n'avez plus de coupe... "

Que lui prenait-il ? Lui qui était plutôt de nature travailleur et ne pensant pas aux relations commençait à s'imaginer avec cette femme. Il ne connaissait rien d'elle, il en oubliait presque que les parents de la jeune femme l'avait certainement faite venir ici pour qu'elle le séduise même si elle n'en avait pas envie. Il ne pensait qu'à son souffle trop proche, à ses mains sur son torse boutonnant sa chemise de rechange et surtout à ses yeux dont il ne pouvait détourné le regard. Avalant avec difficulté sa salive il murmura :

" Mes intentions son dénuée d'intérêt mais je reste un homme mademoiselle et même si vous trouvez les femmes ici plus belle les unes que les autres, je ne voudrais me retrouver ici avec aucune autre d'entre elles. "

Il n'avait pas bougé ses mains de peur de paraître trop avenant il restait là à la regarder et à attendre de savoir s'il devait lui servir un autre verre ou juste l'embrasser comme il en mourait littéralement d'envie depuis qu'elle s'était approché de lui et même depuis qu'il avait découvert qu'elle avait un caractère bien à elle et qu'elle n'était pas un pantin comme toutes les autres dans la pièces d'à côté.
© FRIMELDA



 
 
   
Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽



Couleur : #d35400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first

avatar



Moroï noble ❧


⊱ MORSURES : 187

⊱ POINTS : 70

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 06/08/2017

⊱ LOCALISATION : Là où sa famille veut qu'elle soit ... ou autre part à vous de chercher

⊱ METIER/ETUDES : Etudiante en commerce international pour prendre sa place dans l'entreprise famillial



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES: Mes rps en cours : Dorofei ♣ Darina ♣ Ksenia ♣ Kalidasa ♣ Stanislav

MessageSujet: Re: Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora   Lun 21 Aoû - 21:20

 
Stanislav Lilov & Isadora Maslak
[color=#d35400]« Je ne voudrais pas que vous retombiez sur moi, quoi que cette fois vous n'avez plus de coupe... » Son être s'embrassa en sentant les mains de son inconnu glisser le long de ses hanches. Une chair de poule lécha sa peau alors que ses hanches ondulèrent sous l'effet de la brûlure dans tout son être. Souriant elle se mordit la lèvres tout en s'attaquant aux boutons pour que la chemise prenne une apparence descente certes elle aurait préféré garder la vue du torse nu du jeune homme. Il était beau à mourir et cela alors que son visage était encore couvert à moitié par un masque. Qui était il ? Lui cet homme que son corps demandait et qui semblait fait pour elle. L'alchimie était même présent entre eux au plus grand étonnement de notre belle qui pensait jamais en avoir la certitude de la vivre. Finissant le dernier bouton, elle releva son regard pour sombrer dans l’océan bleu de son inconnu. Pour la première fois de son existence, elle était contente d'être prisonnière pire, elle en redemandait encore et encore. « Mes intentions son dénuée d'intérêt mais je reste un homme mademoiselle et même si vous trouvez les femmes ici plus belle les unes que les autres, je ne voudrais me retrouver ici avec aucune autre d'entre elles. » Un rire s'échappa de sa bouche alors qu'elle se penchait en arrière confiante sur le fait que jamais il ne la lâcherait. Elle se sentait sur un petit nuage à croire que le champagne avait été bien trop fort pour elle. Elle se sentait d'humeur joueuse et aventureuse dans les bras de cet homme qui la regardait comme si elle était la plus belle chose en ce monde. Isadora pouvait être désirable, elle l'était même mais la plupart de ses anciens amants, avaient son nom avant de l'aimé elle pour ce qu'elle était. Et voilà que dans les bras de son inconnu où l'anonymat était aussi de mise pour elle, elle se sentait femme comme jamais. Calmant son rire, elle laissa ses mains glisser sur les épaules du jeune homme alors qu'elle s'approchait de son oreille une nouvelle fois à croire qu'elle aimait chuchoter à l'oreille des hommes. « Vous savez parler aux femmes. » Dans cette position, l'odeur du jeune homme était plus nette et plus forte pour notre belle qui inspira à de nombreuses reprises pour la savourer. Il sentait comme le matin d'été où la rosée se fige sur les fleurs encore naissantes avec un mélange de poivre qui imposait aux autres son image de mâle. En clair, Isadora adorait ça pire, elle hésitait à lui voler la chemise tâchée pour garder son odeur auprès d'elle le plus longtemps possible tel un enfant avec son doudou.

Cependant la petite fille n'était plus, à la place la femme en demandait bien plus. Plus sauvage et plus entreprenante que l'enfant quand la femme voulait, la femme prenait. Redressant la tête pour se retrouver tête contre tête avec l'inconnu elle laissa son sourire se dessiner sur ses lèvres. Son sourire ne ressemblait en rien à ceux qu'elle offrait aux autres dans la vie de tous les jours, non ce sourire était plus vicieux et plus femme. Oh oui elle voulait goutter à l'homme qui lui faisait face pourtant au lieu de prendre son dut comme la lionne qu'elle était, elle avança son visage pour effleurer celle du jeune. Le souffle de l'inconnu contre sa bouche renforça la chaleur dans son bas ventre alors que la tentation devenait obsédante. « Si tentant et si facile ... » Le jeu se mêla à l'envie alors qu'elle laissa sa langue humidifier ses lèvres dans l'attente d'une réaction de son inconnu qui devait avoir l'habitude vu le charme qui se dégageait de lui. Elle ne serait pas la dernière et rien que cette pensée suffit à la faire réfléchir. « Prouvez moi que je ne suis pas une de ces femmes! » Tant pis ! Il n'était plus l'heure de pensée aux conséquences de ses actes et tant pis si elle allait finir sur un tableau de chasse. Elle s'en moquait seul comptait l'instant présent, les remords seront pour demain.
roller coaster



⋆ Breathe me
smoother than a storm. and the scars that mark my body, they’re silver and gold. my blood is a flood of rubies, precious stones, it keeps my veins hot, the fire's found a home in me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first

avatar



Famille Royale ❧


⊱ MORSURES : 143

⊱ POINTS : 120

⊱ DATE DE NAISSANCE : 04/03/1988

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 09/08/2017

⊱ LOCALISATION : Surement à la salle de sport ou au studio

⊱ METIER/ETUDES : Styliste et Mannequin



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES:

MessageSujet: Re: Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora   Lun 11 Sep - 15:36


Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué !
Feat Isadora Maslak
L'odeur de cette sublime créature enivrait le prince. Il ne savait pas ce qu'elle portait comme parfum mais il lui allait parfaitement ! Peut être pourrait-il la retrouver grâce à cette odeur particulière... Une autre odeur comme celle d'un chat flottait dans l'air mais cela lui semblait ne pas être possible vu qu'il n'avait pas vu d'animal à la soirée. Le fait qu'elle bouge légèrement au contact de ses mains lui confirma qu'il s'y prenait bien pour se rapprocher d'elle. Il avait tellement peur d'avoir perdu la main, mais avec elle s'était presque normal, comme s'ils avaient été fait l'un pour l'autre, comme s'ils se connaissaient depuis toujours... Cela ne lui été encore jamais arrivé, est-ce que c'était grâce aux masques ? Si c'était le cas alors il ne manquerait pas de remercier sa mère lorsqu'il lui expliquerait qu'il avait enfin trouvé quelqu'un qui lui correspondait.
Alors qu'il avait préféré la prévenir qu'il n'en restait pas moins un homme et que ses avances ne le laissait pas du tout indifférent, le jeune femme laissa échapper un petit rire tout en se penchant en arrière appuyant ainsi un peu plus son corps contre celui de Stan qui la retint avec ses mains fermement ancré sur le haut des hanches de la jeune femme. Lorsqu'elle arrêta de rire il hésita à lui dire une nouvelle fois quelque chose de drôle tellement il aimait entendre ce son sortir de sa bouche. Elle laissa ses mains glisser le long de ses bras avant de lui chuchoter à l'oreille qu'il savait parler aux femmes. Ce fut alors à lui de sourire en laissant échapper un rire en disant :


" Pourtant ce n'est pas quelque chose que je fais souvent... Je ne suis pas un coureur. "

Pourquoi avait-il dit ça ? Après tout il ne lui devait rien, il ne la connaissait même pas... Si jamais elle en venait à apprendre son identité elle pourrait presque se moquer de lui ainsi que de sa famille, il fallait qu'il fasse plus attention. Et pourtant il était tellement alaise et naturel en sa présence... Avait-elle un don particulier pour pousser les gens à parler ?
Le mouvement de visage de la jeune femme ramena Stanislav à l'instant présent alors que leur deux têtes se touchait et qu'elle souriait il attendait de voir ce qu'elle comptait faire. Puis elle approcha sa bouche déclenchant un petit soupir de la part du prince qui n'en pouvait plus d'envie de goûter les lèvres de cette inconnue si attirante. Un simple effleurement avant qu'elle ne dise tout bas que c'était si tentant et si facile... Alors pourquoi ne le faisait-elle pas ? Jouait-elle simplement avec lui ? Pire.. Est-ce qu'il se serait trompé et était-elle une simple catin rouge ? Non, elle ne sentait pas le dhampir, elle était bien une moroï et de ce qu'il avait cru comprendre, même une noble prête à tout sacrifier pour sa famille et pour faire bonne figure.
D'une voix alors très claire et pleine de sous entendu elle lui demanda de lui prouver qu'elle n'était pas une de ces femmes, une de toute celle qui étaient venues ce soir pour lui et seulement pour lui. Elle s'en fichait, elle ne savait pas qui il était et pourtant elle était prête à se donner corps et âme ce soir, mais que pour ce soir ? Un choix difficile s'offrait à lui, donner à cette charmante jeune femme ce qu'elle voulait autant que ce qu'il voulait ou alors lui faire part de son envie d'avoir plus. Il ne savait pas si son cerveau accepterait encore longtemps de réfléchir et de le faire hésiter. Ne devrait-il pas pour une fois juste se laisser aller ?
Ce furent ses mains qui prirent la décision à sa place, resserrant un peu plus leur prise il souleva la jeune femme et fit en sorte qu'elle accroche ses jambes autour de lui. Il se déplaça ensuite contre un mur afin de l'y appuyer. Plongeant son regard dans le sien il pencha la tête sur le côté comme un félin projetant tant de chose devant une proie... Puis il avança son visage et déposa une première fois ses lèvres sur le bout du nez de la belle, puis délicatement sur son front, puis sa joue gauche, puis la droite tout en prenant soin de ne faire que frôler sa bouche qui ne demandait pourtant que ça. Puis s'appuyant un peu plus contre elle lui faisant alors sentir qu'il était loin de jouer et qu'il était plus que sérieux il glissa l'une de ses mains dans le dos de la belle et monta la seconde dans les cheveux de celle-ci afin de la pousser vers lui dans un baisser aussi tendre que violent que torride. Tout le côté animal qu'il y avait en lui venait de sortir en une seule action, toute la frustration de cette situation, de l'attente de ce moment venait de sortir. Il laissa échapper un gémissement alors que sa bouche partait désormais dans le coup de la belle.
Soudain alors que tout allait si vite et qu'il comptait bien transporter la belle sur le premier meuble qu'ils auraient à porté, la porte par laquelle ils étaient venus s'ouvrit stoppant net le prince qui laissa la jeune femme se remettre debout derrière lui. Continuant à la cacher il se retourna en disant :


" Oh excusez nous, nous ne pensions pas rester... "

Le serveur qui était juste venu recharger en champagne prit rapidement une bouteille et sortit aussi vite qu'il était entrer. Tout ce temps Stan ne bougea pas pour que jamais ni le masque ni le visage de la jeune femme ne soit vu. Il ne voulait pas qu'elle ait honte de ce qu'elle venait de faire ni que cela lui attire quelconque remarque. Se retournant vers le mur et ainsi vers celle qui était dans ses bras quelques secondes plus tôt il lui prit le visage dans ses mains et après lui avoir déposé un baiser sur le front et un tendre sur la bouche il dit :

" C'est mieux ainsi. Vous n'êtes pas l'une de ces femmes et pour cela vous méritez qu'on vous fasse la cour et qu'on vous fasse comprendre que vous êtes unique et précieuse. Comment pourrions-nous nous revoir ? "

Elle ne serait pas une conquête de plus, il voulait plus pour elle et lui, elle était la première femme qui avait osé être elle-même en face de lui. Elle était une véritable bouffé d'air frais et il comptait bien respirer cet air le plus longtemps possible et pourquoi pas toute sa vie... Restait à savoir s'il ne s'était pas trompé sur elle et qu'elle ne veuille pas que d'un coup d'un soir le concernant...
© FRIMELDA



 
 
   
Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽



Couleur : #d35400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first

avatar



Moroï noble ❧


⊱ MORSURES : 187

⊱ POINTS : 70

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 06/08/2017

⊱ LOCALISATION : Là où sa famille veut qu'elle soit ... ou autre part à vous de chercher

⊱ METIER/ETUDES : Etudiante en commerce international pour prendre sa place dans l'entreprise famillial



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES: Mes rps en cours : Dorofei ♣ Darina ♣ Ksenia ♣ Kalidasa ♣ Stanislav

MessageSujet: Re: Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora   Lun 11 Sep - 22:02

 
Stanislav Lilov & Isadora Maslak
Dans les bras de cet homme dont tu ne connais même pas le nom tu te sens femme comme jamais. Rendue sourde par les battements de ton cœur tu garde précieusement son odeur sur ta langue alors que sa parcelle de ta peau devient douloureuse dans l'attente de ses mains. Pourvu que le temps s'arrête, voilà la prière muette sur tes lèvres alors que prisonnière de son regard tu sens la vie t'enivrer. Tu le veux … La douleur du manque est bien présente alors que tu essaye par tous les moyens de le marquer, lui cet homme qui fait vibrer l'essence même de ton être. Tu n'as jamais cru au coup de foudre que la télé et les films te vendent chaque jour pourtant tu sais qu'IL est à toi. Mais t'aimera t il toujours sans ton masque … Un battement cil et te voilà seule dans ta chambre entouré de drap glacé son goût sur les lèvres. Que fait il ? Ou est il ? Qui est il ? Les questions se bousculent dans ta tête jusqu'à l'obsession. Tes yeux se ferment sur le souvenir de votre rencontre, maigre consolation qu'est de revivre cet instant magique. Que feras tu demain belle Isadora ? Oublier ? Demain est un autre jour et il s'annonce plein de promesses …


« Pourtant ce n'est pas quelque chose que je fais souvent... Je ne suis pas un coureur » Il n'était pas un coureur pourtant le charme qui se dégageait de sa carrure, prouvait à notre belle que ce n'était pas le cas. Il n'était pas rare que les hommes mentent pour voir leur souhaits s'exaucer pourtant qu'avait l'inconnu pour agir de la sorte. De plus, il semblait sincère, le regard plongé dans ceux de notre belle. Comment un homme aussi beau pouvait ne pas être un grand séducteur alors que d'un seul regard tous les femmes seraient prête à se jeter à ses pieds. Mais ce soir il était à elle et enivrée de la vie qui battait douloureusement dans ses veines, Isadora était prête à profiter de chaque seconde qui lui était accordé en sa compagnie. Son souffle contre ses lèvres l'a fit frissonner alors l'envie de lui volé un baiser l'obsède. Docile, la jeune Maslak n'avait jamais montré un côté sauvage au contraire même douce et trop lisse elle avait toujours été trop fade pour ses amants passés. Et voilà qu'en cette soirée, la lionne rugit dans le creux de ses cuisses où une chaleur se répandit. L'hésitation passa dans le regard du jeune homme alors que l'instant se figeait pour notre belle. Son estomac se contracta dans l'attente d'un geste de son inconnu. Était il en train de regretter leur rencontre ? Ou ouvrait il enfin les yeux sur la fadeur de la jolie blonde ? La peur transperça son être de toute part alors qu'elle se figeait l'espace de quelques secondes. Pourtant qu'elle pensait que tout était fini, l'inconnu l'a surprit une fois de plus.

Sans la moindre délicatesse il l'a souleva pour la plaquer contre le mur. Par réflexe elle passa ses jambes autours de ses hanches pour le sentir encore plus près d'elle. Il n'était plus question de se poser des questions mais juste de l'avoir lui. Elle le voulait jusqu'à en devenir folle pire elle voulait marquer chaque parcelles de son corps pour qu'il devienne sienne. Ce fut l’apothéose lorsque leurs lèvres s’écrasèrent l'une contre l'autre dans un baiser violent et passionné. Un baiser intense qui laissé transparaître la détresse qu'il serait peut être le dernier. Elle buvait son âme alors qu'elle se laissait possédé par un homme dont elle ne connaissait même pas le prénom. Les lèvres du jeune homme glissèrent le long de son cou alors que des gémissements s'échappaient de sa bouche qui devenait douloureuse dans l'attente d'un futur baiser qui ne vint jamais. L'extase se transforma en douche froide lorsqu'un serviteur fit irruption dans la salle. Reprenant brutalement pied sur terre, ses jambes quittèrent les hanches du jeune homme pour maintenir son poids alors que son inconnu tentait tant bien que mal de la caché du regard de l'intrus. Décidément il était gentleman jusqu'au bout. « Oh excusez nous, nous ne pensions pas rester... » Aussi rapide qu'il était entré, une bouteille à la main le serviteur quitta la pièce les laissant seuls encore essoufflés par la fièvre qui venait de les posséder. Se retournant vers notre belle, l'inconnu attrapa entre ses mains la tête de notre belle pour y déposé un baiser sur son front dans un geste d'une extrême douceur. Il ne la prenait pas pour la catin qu'elle venait d'être au lieu de ça il venait de prouver qu'il la respecté malgré tout. Ce geste anodin l'a toucha au plus profond elle même alors que l'inconnu prenait une place dans son esprit.

« C'est mieux ainsi. Vous n'êtes pas l'une de ces femmes et pour cela vous méritez qu'on vous fasse la cour et qu'on vous fasse comprendre que vous êtes unique et précieuse. Comment pourrions-nous nous revoir ? » Elle acquiesça en silence même si le regret et la peine prirent la place de l'euphorie. Il avait raison sur toute la ligne pourtant elle aurait aimé tout donné à cet homme … Oui elle aurait tant aimé se brûler les ailes dans ses bras puissants mais le destin venait d'en décider autrement. « Ne gâchons pas cet instant avec des noms et des futilités. Nos chemins se croiseront à nouveau je l'espère. » Oh oui elle allait prier les dieux pour avoir les chances de recroiser ce regard qui semblait lire au plus profond de son âme. Se penchant en avant, elle déposa un dernier baiser sur les lèvres de son inconnu dans l'espoir de se souvenir à jamais de sa saveur. Quittant la présence rassurante de ses mains, elle se dirigea dans la grande salle où elle put se mêler à la foule sans le moindre mal et cela même malgré la boucle d'oreille manquante à son oreille droite.
roller coaster
[/color][/color]



⋆ Breathe me
smoother than a storm. and the scars that mark my body, they’re silver and gold. my blood is a flood of rubies, precious stones, it keeps my veins hot, the fire's found a home in me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first

avatar



Famille Royale ❧


⊱ MORSURES : 143

⊱ POINTS : 120

⊱ DATE DE NAISSANCE : 04/03/1988

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 09/08/2017

⊱ LOCALISATION : Surement à la salle de sport ou au studio

⊱ METIER/ETUDES : Styliste et Mannequin



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES:

MessageSujet: Re: Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora   Mer 13 Sep - 16:25


Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué !
Feat Isadora Maslak
La réaction qu'eu la jeune femme perturba au plus haut point Stanislav. En effet alors qu'il s'attendait à ce qu'elle soit touché par ses attentions elle parut plus prête à s'enfuir. Alors qu'il lui disait qu'il voulait savoir comment la revoir celle-ci fit juste oui de la tête elle devait encore être sur le fait qu'il disait qu'elle méritait qu'on lui fasse la cour. Elle sembla reprendre ses esprits et lui avoua qu'elle ne voulait pas gâcher l'instant présent avec des noms ou quelconques futilités. Elle était sûre qu'ils se recroiseraient un jour, elle déposa une ultime fois ses lèvres sur celle du prince qui en profita comme si jamais plus il ne ressentirait ce qu'il était en train de ressentir, comme si jamais plus il ne sentirait son odeur, comme si jamais plus il ne verrait ses yeux, son sourire, comme si jamais plus il n'entendrait son rire ou même le son de sa voix.
Lorsqu'elle sortit de la pièce pour revenir à la grande salle il laissa ses mains retomber le long de son corps. Il avait l'impression d'avoir vécu un rêve, cour si cour, il aurait tellement aimé remonter le temps, savoir qui elle était, comment allait-il expliquer à sa mère qu'il était amoureux d'un masque ? Alors qu'il allait lui aussi regagner la grande salle il vit quelque chose briller par terre, une boucle d'oreille, l'avait-elle fait exprès ? Désormais était-il à la recherche de sa cendrillon des temps modernes ? La mettant dans sa poche il remit sa veste et repartit faire semblant de profiter de sa soirée. Il en profita surtout dans un coin avec Do, Yulia, Oleg et sa soeur, il n'avait plus envie d'aller voir les autres femmes même si sa gardienne lui en repérait pas mal de loin il refusa d'y aller à chaque fois lui promettant de lui expliquer le pourquoi plus tard.
A la fin de la soirée il décida d'aller directement voir sa mère afin de lui expliquer que ça y est il avait trouvé celle qui serait sa femme.  Lorsqu'il réussit enfin à atteindre la pièce dans laquelle ses parents étaient il fut surprit de voir que sur la petite table du petit salon présent dans cette pièce il y avait plus de deux verres comme s'il y avait eu une sorte d'autre soirée ici-même... Cela ne sentait pas très bon mais il décida de commencer directement alors que son père levait les yeux vers lui et que ça mère se servait un nouveau verre il dit :


" Vous n'avez pas profitez de la soirée ? Vous avez eu tord elle... "

Il ne pu cependant pas finir sa phrase et dire ça mère à quel point la soirée lui avait plus. En effet, celle-ci lui fit signe de se terre et de s'assoir devant elle. Son père lui posa une main sur l'épaule et sortit de la pièce signe que quelque chose n'allait pas et que cette fois il ne serait pas là ni pour soutenir l'un ni pour soutenir l'autre. Sa mère coupa donc le silence et lui dit :

" Comme je te vois revenir seul je me dis que nous avons prit la bonne décision que ce soit pour toi ou la famille. Ta future épouse sera une Maslak. Ce n'est pas la peine de faire d'esclandre l'accord a été passé entre nos familles. Tu pourras cependant les rencontrer avant de choisir, bien sûr ils te présenteront leur favorite en priorité ! Sur ce bonne soirée Stanislav et ne me fait pas honte. "

Comment passer du rêve au cauchemar. Alors que sa mère quittait la pièce il glissa la main dans sa poche pour en sortir le boucle d'oreille. Il était donc destiné à ne plus jamais la revoir ? Pourquoi avoir prit la peine de faire cette soirée alors ? Pourquoi lui avoir donné l'illusion de pouvoir encore choisir... Comment avait-il pu surtout croire que ses parents pourraient être différent des autres nobles. Il était tellement déçue. La rage monta en lui mais il restait un Lilov, il était digne et n'attirait pas les mauvais regard sur lui, il était toujours bon, gentil et apte à rendre service. Mais là, pourquoi lui avait-elle fait ça ? Pourquoi son père n'avait-il rien dit ? Et grand seigneur il aurait le choix dans les différentes portées Maslak ? Ce n'était pas un chien non de non, il allait se marier et avoir des enfants avec quelqu'un qui définitivement serait une inconnue qu'il n'aime pas ?
Ce fut donc la mort dans l'âme que cette soirée leurre se termina avec posé sur la table de ce petit salon la carte de la famille Maslak avec leur adresse et une invitation officielle pour le surlendemain.
© FRIMELDA




hrpg : FIN


 
 
   
Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽



Couleur : #d35400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora   

Revenir en haut Aller en bas
 
Puisqu'il le faut, ce sera un bal masqué ! Ft. Isadora
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il ne faut pas boire de sang.
» Il faut vivre.
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CLAIR DE SANG :: L'univers alternatif :: La corbeille :: RPs-
Sauter vers: