AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenade nocturne ft. Dorofei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: Promenade nocturne ft. Dorofei   Dim 13 Aoû - 18:53

In the shadow of Mother Nature, We find it hard to live our lives. But we never chose the life She gave us
And we don't need Her to survive.(@hurts // beerus)
promenade nocturne
☆ Dorofei & Kristov ☆
 

  Des paroles. Encore et toujours ces mêmes paroles qui laissent l'insatisfaction naitre dans les pensées du jeune homme; ces paroles même qui sont là, à brasser de l'air depuis que l'aiguille de l'horloge avait franchi le seuil du chiffre 2.  Assis sur un fauteuil en cuir, siégeant assurément derrière la table en verre teinté, l'esprit du sang-pur soupirait tandis que le corps se devait de paraître attentif, ne serait-ce que par respect pour le client qui se dressait devant eux à tenir un discours peu convaincant sur les raisons d'accepter une collaboration entre leur société. Le diapositif projeté sur l'écran plat de la salle de réunion changea, offrant ainsi à Kristov et ses collègues un ensemble de diagrammes prévoyant les soi-disant bénéfices qu'ils gagneraient. C'est nonchalamment que le noble aux origines françaises passa son doigt sur l'arête de son nez, ce qui ne présageait rien de bon pour leur éventuel futur collaborateur. Alors qu'il jeta discrètement un regard  au chef de projet dans le but de lui faire comprendre son avis -chose que ce dernier comprit aussitôt- l'écran de son portable s'alluma, signalant qu'un nouveau message venait d'être intercepté.

Quand tu auras fini ton travail, rejoins-moi à la lisière de la forêt. Je t'attendrai près du rocher fendu sur le sentier.

Message concis, une heure et un lieu de rendez-vous tous aussi vagues que précis aux yeux du destinataire. Il ne pouvait provenir que d'un proche, chose qui se confirma quand les iris se posèrent sur le nom de l'expéditeur. Dorofei. Les sourcils froncés, il se demanda quelle pouvait bien être la raison de ce message -s'il n'en avait pas plusieurs- d'autant plus que le Mineïev n'était pas ignorant de ses horaires professionnels et de son avis lorsqu'on le dérange en plein travail. Cela devait être important, du moins, c'est ce qu'en déduisit le benjamin des Kraïev.

- Très bien, merci beaucoup Madame Aliev pour votre présentation, coupa le chef de projet. On va s'arrêter là pour aujourd'hui. Avant de vous faire part de la décision finale, je vais laisser mes collègues prendre la parole afin qu'ils vous fassent part de leur avis ou de leur question, invita-t-il tous les membres présents autour de la table.

Face au bref silence qui venait de s'installer, Kristov se racla la gorge alors qu'il récupérait la feuille comportant les notes qu'il avait prises tout au long de cette présentation. La feuille en main, son intention de commencer les échanges avec la cliente exprimée, le silence reprit aussitôt possession de la pièce et c'est alors que s'ensuivirent de longues minutes pénibles et déstabilisantes pour la malheureuse Mme Aliev. On ne convainquait guère facilement l'ingénieur d'affaires de l'une des plus grandes sociétés cosmétiques de Russie. Pour sûr, on le bernait encore moins.

-------

Au volant de sa voiture, quittant ainsi son lieu de travail pour rejoindre la forêt où l'attendait normalement Dorofei, il déboutonna de sa main libre le col de son chemisier blanc. Le jeune Mineïev et Kristov se connaissaient depuis bien longtemps, leur première rencontre remontant bien avant l'âge où tous deux étaient encore à l'Académie. S'il serait exagéré de dire que les deux hommes seraient de très bons amis d'enfance, il était vrai qu'un profond lien de camaraderie régnait entre eux. Pour preuve, il n'était pas compliqué pour le jeune Kraïev de confier de son temps libre à son vieux camarade, contrairement à certains nobles pour qui il éprouverait bien plus de réticence. Arrivé à la lisière de la forêt, c'est en un lieu sombre et dépourvu de lumière qu'il aperçut Dorofei, grâce aux feux de son véhicule. Il descendit et s'avança maladroitement vers son collègue car, autant l'avouer, se déplacer sur un sentier boueux avec des richelieus relevait de la prouesse technique.

- Rassure-moi, tu ne comptes pas mettre le feu à cette merveille qu'a engendré Mère nature avec l'une de tes nouvelles techniques que tu as acquise au cours de ton entrainement de valeureux et grandiose Moroï-Gardien ? l'interrogea-t-il une fois à ses côtés, le ton un brin sarcastique, sous-entendant par ce questionnement d'expliciter la véritable cause de son appel.
Revenir en haut Aller en bas
they come first

avatar



Moroï noble ❧


⊱ MORSURES : 682

⊱ POINTS : 347

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 26/05/2017



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES: Mes Rps en cours : Darina • Irina • Kristov • Isadora • Stanislav • Event • Nuiran

MessageSujet: Re: Promenade nocturne ft. Dorofei   Lun 14 Aoû - 19:13

Il avait profitait d’une journée de repos pour passer pas mal de temps avec ses sœurs, mais, pour la fin de journée, il avait envie de voir un de ses amis et c’est ainsi qu’il envoya un pseudo message énigmatique à Kristov. Il se doutait que son ami n’apprécierait franchement pas d’être dérangé de la sorte pour… rien au final. Enfin, il avait juste envie de discuter un peu avec lui, rien de plus, rien de moins du moins pour l’instant. Ils trouveraient toujours quelque chose à faire ! Comme il ne savait pas spécialement à quelle heure son ami finirait, il préféra prendre de l’avance et alla jusqu’à lisière avec quelques bouquins de révisions et attendit ainsi en faisant quelques révisions. Il était bien là, dans le noir, dans la tranquillité sans personne pour l’ennuyer… et il lui tardait en même temps que Kris arrive. Cela lui ferait de la compagnie, de la bonne compagnie. Bientôt il arriva et sa première phrase fut bien entendu sarcastique à souhait. Au lieu de mal le prendre, Dorofei se contenta de lui faire un semi-sourire juste assez pour ne pas découvrir ses canines. Mineïev avait très bien compris le sous-entendu de sa question, mais il ne comptait pas y répondre de suite, sinon ça n’était pas marrant. Il préféra donc prendre sa phrase au mot et se contenter de répondre sur cela, dans un premier temps du moins.

Maiiiss ! Non, ne t’inquiètes pas, que veux-tu que je brûle ? Bon à part les arbres qui sont nombreux dans ce coin-là. Mais bon, c’est maitrisable, il ne fait pas assez chaud pour tout faire brûler et qu’on crame avec, alors relax ! ne put-il s’empêcher de plaisanter. Il laissa passer quelques instants avant de recommencer. Hey, je me débrouille très bien sans Gardien ! Je suis toujours en vie depuis que le dernier s’est cassé. Oui Monsieur Dodo était si relou qu’il faisait parfois partir ses gardiens. Et puis ne prends pas ce ton, je suis sûr que t’es juste un peu jalouuxxx !!!

Certainement qu’il ne l’était pas, ils avaient juste deux avis totalement opposés sur la question, mais Dorofei avait du mal à comprendre comment est-ce qu’on pouvait juste se dire « ouais le gardien nous protège » sans essayer de les aider, d’apprendre aussi à se défendre voire même à attaquer. Mais bon, comme pour tout il en fallait pour tous les goûts. Il regarda ensuite les chaussures de son ami avant d’hausser un sourcil

Est-ce que par contre tu peux m’expliquer pourquoi tu ne t’es pas changé de chaussures en sachant que tu allais venir ici et qu’avec le temps des derniers jours le sol serait certainement boueux ?

Oui c’était une réelle question et cette fois sans aucune ironie ou sarcasme ou encore plaisanterie. Et il se tut, attendant que l’autre garçon se décide à reprendre la parole.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: Re: Promenade nocturne ft. Dorofei   Mer 23 Aoû - 17:28

In the shadow of Mother Nature, We find it hard to live our lives. But we never chose the life She gave us
And we don't need Her to survive.(@hurts // beerus)
promenade nocturne
Dorofei & Kristov

Rictus sarcastique qui se fend sur les lèvres du plus âgé. Dorofei avait pris l'interrogation aux mots près, lui répondant ainsi par une plaisanterie digne de la personnalité qui le précédait. Réaction guère étonnante. Maitrisable, disait-il ? Hm ? Il n'avait pas tout à fait tort. Les dernières pluies des précédents jours avaient considérablement humidifié l'atmosphère et imbibé les sols terreux d'une eau difficilement évaporable. Fait indéniable. Toutefois, la confiance qu'était capable de faire preuve le Mineïev au sujet de ses capacités à contrôler un incendie d'une telle ampleur le laissait perplexe, comme pouvait en témoigner le léger plissement de ses yeux. Regard jugeur scrutant le moindre geste, expression impassible murant les véritables pensées; le Russo-français observait silencieusement le noble qu'il se permit de remettre en question un instant. Curieux de voir quel est son véritable potentiel, curieux de savoir, si oui ou non, il serait véritablement capable d'accomplir ce qu'il prétendait. Mais l'heure n'était pas aux jugements et, alors qu'il était sur le point de reposer la question de manière plus explicite, Dorofei le devança verbalement, prouvant avec certitude sa débrouillardise. Un léger rire amusé s'échappa d'entre ses lèvres quand ce dernier lui fit part de la démission de son dernier gardien, rentrant dans son jeu.

- Et qu'est-ce que ce que tu lui as fait à ce malheureux, hein ? Je suis sûr qu'il a pris peur à force de voir les flammes lui frôler le bout du nez. Ton sarcastique, sourire déformé dévoilant une mince partie de l'une de ses canines. Fais attention Dorofei, tu risques de te faire une réputation digne des plus grands dangers qui sévissent autour de notre société. ne s'empêcha-t-il de provoquer, faisant allusion aux infâmes créatures qui rôdaient autour de la bulle, un clin d’œil à la clef pour apaiser la tension qui pourrait émaner de ces propos. Kristov s'amusait de taquiner son camarade, un jeu d'ironie que les deux hommes avaient pour habitude de jouer. Quand l'un employait le sarcasme, l'autre répliquait par la dérision. Un jeu qui par le passé -et encore aujourd'hui- amenait à certaines occasions les deux hommes à se quereller mais qui, étrangement, rendait leur amitié unique.

Dorofei enchaina de suite en affirmant qu'il était juste soi-disant jaloux. Des propos qu'il savait sans véritable pensée, sans doute plus là pour répliquer à l'ironie qu'il venait de faire preuve. Mains dans les poches, Kristov prit une grande inspiration, avant de présenter une expression dévoilant l'impatience qui commençait à s'installer. Les yeux du brun posés sur ses chaussures, la question qui en découla fut d'une facétie presque comique.

- Oh... Je ne sais pas... dit-il en révélant une moue faussement dubitative. Peut-être parce que je pensais que c'était urgent, vu comme tu m'as contacté en plein travail.  Il tourna la tête en direction des bouquins posés sur la pierre située à sa droite. Mais de ce que je vois, tu n'as pas l'air de m'avoir contacté parce qu'une urgence requérait de ma présence. conclut-il en fixant son camarade droit dans les yeux, une faible lueur de sévérité brillant à travers ses iris, attendant ainsi, une nouvelle fois, que son vieux camarade lui explique sa venue.

Revenir en haut Aller en bas
they come first

avatar



Moroï noble ❧


⊱ MORSURES : 682

⊱ POINTS : 347

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 26/05/2017



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES: Mes Rps en cours : Darina • Irina • Kristov • Isadora • Stanislav • Event • Nuiran

MessageSujet: Re: Promenade nocturne ft. Dorofei   Dim 27 Aoû - 12:22

Il devait se calmer… un peu. Juste assez pour ne pas trop laisser voir cette partie un peu trop extravertie de lui qui faisait un peu tache, il fallait bien l’avouer dans le monde des nobles. Dorofei et ses idées. Dorofei et son envie d’indépendance, mais Dorofei qui suivait quand même gentiment les règles de popa et moman. Il ne savait plus trop vraiment où donner de la tête, il ne savait plus trop quoi faire ou comment agir. Parfois, tout était si compliqué, même avec certains de ses amis avec lesquels il avait l’impression de vivre dans un univers quasi-parallèle ! Mais après tout la différence à du bon n’est-ce pas ? Mineïev prit une petit moue désolée et contrit lorsque son ami émit des hypothèses un peu fausses à propos de la démission de son gardien. Pas besoin de trop user des flammes, il n’appréciait pas trop que je me fasse la malle… et de mettre des heures à me retrouver. Souvent très souvent. Tout comme je l’agaçais…  mes discours aussi l’ennuyaient fortement… et il ne voulait pas que j’apprenne à me battre alors ça le désespérait un peu de voir que j’utilisais mes pouvoirs… comme ça… pour m’entrainer. Je suis certain qu’il y a d’autres raisons, mais à vrai dire dans un premier temps il n’y a que celles-là qui me viennent en tête ! Et il fallait déjà avouer que c’était largement suffisant. Dorofei n’avait pas besoin d’utiliser la violence, il savait être usant et agaçant pour faire fuir les gens –en toute diplomatie quand il s’en donnait la peine, c’est-à-dire pas souvent-. Le tout était de ne pas aller trop loin, pour ne pas faire honte à sa famille. Un petit jeu fort amusant où il fallait parfois se montrer créatif et amusant et toujours être à la limite du raisonnable, et cela l’amusait beaucoup au Moroï, il fallait bien l’avouer. Jamais je ne mettrais une quelconque vie en danger  Kris. il avait par contre là retrouvé son sérieux et ne plaisantait plus mais disait la vérité. Ou du moins il était sincère en disant cela, mais peut-être qu’il ne voyait pas toutes les conséquences de ces actes. Tu m’hébergeras quand je serai devenu un vrai danger de la société ? ne put-il s’empêcher de plaisanter Un vrai paria et compagnie ?

Il prit ensuite son air le plus innocent lorsqu’il parla de la raison de sa venue. Il cherchait une excuse foireuse mais à vrai dire il essayait surtout de ne pas se mettre à ricaner bêtement, et était donc trop concentré sur cela pour réfléchir à une réelle réponse. Il décida donc d’y aller au feeling quitte à laisser marquer « quelques points d’ironique/dérision » à son ami. Oh et bien, j’avais juste envie de te voir et j’étais certain qu’au bureau tu verrais mon message et tu viendrais rapidement… surtout s’il était un peu énigmatique. Sincèrement, tu te serais bougé les fesses si je t’avais dit « mec je m’ennuie retrouve moi en forêt ? ». pas sûr, pas sûr, surtout que j’aurais dû l’envoyer après ton boulot… Il haussa les épaules avant de continuer mais ne t’inquiètes pas, le jour ou quelque chose de grave risque de de se passer je te dirai franchement du genre… je suis en train de me noyer dans mon sang, là tu sais que c’est une urgence et que je ne plaisanterais pas avec ça. Il ne faut jamais crier au loup les conséquences peuvent parfois être désastreuses. Là, j’ai juste voulu susciter un peu de ta curiosité. sinon en une phrase ça donnait « je m’ennuyais et j’avais envie de te voir ».


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
they come first



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Promenade nocturne ft. Dorofei   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade nocturne ft. Dorofei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenade nocturne
» Balade nocturne [ pv : Matt ]
» Randonnée nocturne Sports et Loisirs Brasparts-Lannédern
» Qui pour une promenade nocturne ?
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CLAIR DE SANG :: L'univers alternatif :: La corbeille :: RPs-
Sauter vers: