AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A l'abris des regards. - ft. Lyov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: A l'abris des regards. - ft. Lyov   Mar 15 Aoû - 16:40

A l'abris
des regards.

Demyan kraïev ❧ Lyov Kostine

J'ai toujours eu le sentiment d'être épié, observé sous toutes les coutures, jugé.. En permanence. En particulier en compagnie de Lyov. J'ignore pourquoi je mettais un tel point d'honneur à dissimuler notre amitié aux yeux des autres. Nous n'étions qu'un Moroï et son Gardien, échangeant souvent sans même dire un seul mot. Généralement, on mettait cela sur le compte de son professionnalisme. En réalité, il était plutôt question de notre très grande complicité.

Comme souvent, la journée avait débuté très tôt (ou très tard). Et c'était, comme d'accoutumé, Demyan qui en donnait le tempo. Il avait commencé par faire un peu de paperasse dans son bureau, puis s'en était allé faire quelques achats au sein de l'avenue commerciale de Saint-Pétersbourg. On peut dire qu'il avait pas mal bougé depuis son réveil, et ce toujours accompagné de près ou de loin, par Lyov. Il savait toujours rester à sa juste place, à moins de trois mètres de son Moroï, prêt à bondir devant lui même si la bulle était endroit sûr : Lyov était toujours prêt à défendre Demyan. Et ça, le jeune Kraïev le savait.

Mais Demyan était préoccupé aujourd'hui, et avait la tête ailleurs. Il n'avait pas besoin de faire les magasins accompagné de son Gardien. Ce dont il avait envie, c'était de se balader, et de discuter avec son meilleur ami. C'est pourquoi, ils avaient tout deux pris le chemin de la forêt. Adolescents déjà, ils avaient pris cette habitude. Discutant des heures, refaisant le monde, pariant sur l'avenir. Interprétant sous forme de jeu, les rôles qui sont aujourd'hui les leurs. Les mains profondément enfouies dans les larges poches de son cardigan noir, Demyan s'arrêta au milieu d'un des petits chemins de la forêt. Inspirant profondément, les yeux fermés. " Qu'est-ce que tu dis de ça ? " Demyan était toujours aussi admiratif lorsqu'il était au contact de la nature. Il se sentait en harmonie, avec la magie qui en émane. " De quand date notre dernière balade en forêt ? J'ai l'impression que cela fait une éternité. " il entreprit de marcher à nouveau.. Un pas, puis deux. Il pouvait presque sentir la terre vibrer sous ses pas, le sourire aux lèvres, il savourait le calme autour de lui.
L'univers ne connaît pas d'autre loi, il nous propose deux places, prédateur ou proie, deux positions aussi instables qu'interchangeables, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: Re: A l'abris des regards. - ft. Lyov   Mar 15 Aoû - 17:46

A l'abris
des regards.

Demyan kraïev ❧ Lyov Kostine


Lyov avait suivis Demyan dés son réveil comme il avait l'habitude de le faire. Epiant chaque geste, chaque mouvement autour de ce dernier. Il s'assurer que rien ni personne de dangereux ou même seulement inquiétant s'en approche, tout ses sens en alerte, il aurait pu entendre une mouche voler à un kilomètre aux alentours. Rien n'aurai pu détourné son attention. Et cela lui demandait un effort presque disparu. A force de faire cela chaque jour, chaque minute, c'était devenu une habitude, un toc, quelque chose d'évident qu'il pourrait même faire inconsciemment. Pas étonnant lorsqu'on sait que son cerveau a été entrainé depuis toujours à cela. Dans la foule, chaque visage est minutieusement analysé et identifié, rien ne doit être laissé au hasard. Le plus difficile étant de laisser son protéger respirer malgré tout, lui laisser un espace vital afin qu'il ne se sente pas non plus étouffé. Pour Lyov cela avait toujours été compliqué. Il avait ce besoin inexplicable d'être à ses côtés et c'est pour cela qu'il détestait d'ailleurs avoir des jours de congés. En fait il détestait tout ce qui pourrait l'empêcher d'accomplir son devoir. Et il y a une chose qu'il haïssait plus que tout: ne pas comprendre. Rare était les choses qu'il ne pouvait pas comprendre. Pourtant ce sentiment, ce qu'il ressentait lorsqu'il était à l'abris des regards, lorsqu'il se sentait à l'abris du danger, ça il ne pouvait comprendre. Cela arrivait seulement quand il était aux côtés de Demyan dans un endroit comme la forêt. Ici, il oubliait simplement qui il était vraiment. Il se sentait l'égal de celui qui l'accompagnait. Il en oubliait de se méfier, il se sentait juste bien avec lui. Et ce sentiment est purement et simplement inexplicable. Tout ce qu'il sait, c'est que c'est mal, très mal.

Il savait qu'en le suivant dans la forêt, il n'y échapperait pas pourtant il l'avait fait, parce que ce n'était pas à lui de décider de quoi que ce soit. Il savait à ce moment là que cela se passerait comme ça se passait à chaque fois mais il le suivit et ça se passa comme à chaque fois, sans même qu'il s'en rende compte. Il ne pouvait se battre contre cela, il ne pouvait résister, la nature, ce sentiment de paix.. Mais c'est surtout la sérénité que transirait son Moroï qui l'empêchait d'être gardien à ce moment là. Sans compter sa voix, cette voix si paisible ..enfin. Lyov souriait, ça y est, il avait oublié. "Cela doit dater d'au moins une année. Et cette forêt à l'air plus belle à chaque fois." Son attention se détournait de son meilleur ami, il regardait tout autour de lui tout en prenant de grande inspiration. Cela lui faisait un bien fou, lui vidant la tête de toutes ses inquiétudes.  Le visage vers le ciel, il respirait l'air frais les yeux fermé, comme si rien ne pouvait briser ce moment de paix. Lorsqu'il ré ouvra les yeux il ne vu pas tout de suite le jeune homme qui l'accompagnait. Il le vu de dos un peu plus loin. Il marchait doucement, sereinement. Le jeune Dhampir lui courra presque après, un grand sourire aux lèvres.
L'univers ne connaît pas d'autre loi, il nous propose deux places, prédateur ou proie, deux positions aussi instables qu'interchangeables, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: Re: A l'abris des regards. - ft. Lyov   Mer 16 Aoû - 16:35

A l'abris
des regards.

Demyan kraïev ❧ Lyov Kostine

Demyan s'était bien aperçu de la rêverie qui s'était emparée du Dhampir. Mais cela ne l'avait pas empêché de continuer sa promenade, il avait simplement continué à déambuler doucement, sans but précis, paisiblement sur le sentier qui lui faisait face. Il ne fallut que quelques secondes à Lyov pour le rejoindre lorsque ce dernier s'aperçu que son Moroï était entrain de le distancer, Demyan s'en amusa : " Alors, Gardien Kostine ? Vous vous laissez si facilement distraire ? " il se mit à rire, de bon cœur s'en s'efforcer de dissimuler ses longues canines comme on le lui avait pourtant appris à le faire par politesse depuis son plus jeune âge.

" Le temps passe à une vitesse.. " Demyan rebondissant sur la dernière phrase du Dhampir, cela faisait-il vraiment un an qu'ils n'étaient pas venus se ressourcer ici ensemble ? " Je n'ai rien vu venir. J'ai l'impression qu'hier encore on s'amusait à simuler une attaque de Strigoï sur ce même sentier et pourtant .. On a arrêté ce jeu il y a plus de dix ans maintenant, c'est drôle. " Demyan était pleins de nostalgie. Il était doué pour s'habituer, une véritable éponge. Un caméléon. Il savait toujours à l'avance ce que l'on attendait de lui, et il utilisait habilement cette information pour arriver subtilement à ses fins. Il n'y avait qu'avec l'unique présence de Lyov, qu'il ne jouait pas. Il se mit à rire doucement à l'image qui venait de lui traverser l'esprit, il décida de la partager : " Je nous imagine encore très bien, quand je me cachais là où tu me le demandais, et que t’enchaînais une série de figure de combat dans le vent, un bâton dans la main en guise de pieu d'argent. " Cela devait être plutôt comique à observer, une chance pour eux qu'ils n'aient jamais été suivis durant ces pseudos -mise en situation-. En tout cas une chose était certaine, en y repensant. Et Demyan venait de s'en apercevoir en se remémorant cette anecdote. Au quotidien, c'est Demyan qui imposait la marche à suivre, le planning et tout ce qui s'en suit. Mais en situation de crise, lorsque le danger était palpable comme ce fût le cas il y a quelques années durant leur séjour en France, c'était Lyov qui passait aux commandes, donnant ses indiscutables instructions.
L'univers ne connaît pas d'autre loi, il nous propose deux places, prédateur ou proie, deux positions aussi instables qu'interchangeables, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: Re: A l'abris des regards. - ft. Lyov   Mer 16 Aoû - 18:58

A l'abris
des regards.

Demyan kraïev ❧ Lyov Kostine


La sécurité de son Moroï était une chose essentiel aux yeux de Lyov, la chose la plus importante dans sa vie, son seul et unique but. Mais ce sourire, ce rire, cette joie qu'il pouvait lire dans son regard pendant de rare moment de tranquillité. Cela était un petit plus dont il ne pouvait se passer, la cerise sur le gâteau qu'il savourait à chaque fois, autant qu'il lui était possible d'en profiter. Alors lorsque Demyan avait rit, son gardien n'avait pas pu s'empêcher de rire à son tour. Avec un zest d'embarras. Lui qui n'aimait pas devenir aussi tête en l'air, avait été, comme toujours, prit sur le fait. "Veuillez m'excuser Monsieur Kraïev. Je me laisse trop facilement distraire par ces lieux si apaisants.. Mais vous n'avez pas d'inquiétude à avoir, si il arrive quoi que ce soit je saurai réagir c'est promis" Et il lui avait souri comme il le faisait lorsqu'il voulait lui faire comprendre qu'il gérait la situation. Car c'était mieux ainsi.

Les deux amis marchaient toujours aussi tranquillement dans cette forêt déserte, le dhampir écoutait attentivement Demyan raconter ces souvenirs qu'ils avaient tout deux partagé. Lyov avait presque honte, il s'en rappelait comme s'il y était encore et en y repensant, il avait l'air tellement ridicule. Ridicule parce qu'il se battait dans le vent, contre un danger avec le quel il jouait autrefois. Un danger qui aujourd'hui est bien réel et avec lequel il n'est pas conseiller de jouer. Mais maintenant que ce jeu s'est transformé en quotidien, cela ne l'amuse plus comme avant. Non pas qu'il ne soit pas heureux de ce qu'il est devenu, de ce qu'il fait. Juste que cette inconscience lui manque parfois.

Nostalgique, il regardait ses pieds avancer l'un après l'autre sur un tas de feuilles mortes mais s'arrêta net juste avant de marcher sur un bâton. Il le ramassa pour le tendre en direction de son cher protéger. "Vous voulez parler de ce pieu d'argent là ? " Son sourire s'était allongé, laissant apparaître ses deux ranger de dents bien alignées. Et soudain, il se retourna d'un seul coup pour frapper violemment le bâton contre un arbre. Evidemment son arme fictive se brisa contre l'épaisse écorce. Un des deux morceaux était resté dans la main du gardien tandis que l'autre avait volé un peu plus loin, passant à quelques millimètre du visage de Demyan. "C'était pas une très bonne idée…"
L'univers ne connaît pas d'autre loi, il nous propose deux places, prédateur ou proie, deux positions aussi instables qu'interchangeables, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: Re: A l'abris des regards. - ft. Lyov   Jeu 17 Aoû - 10:02

A l'abris
des regards.

Demyan kraïev ❧ Lyov Kostine


Demyan avait secoué la tête avec amusement à la réplique solennelle de son Gardien. Il n'avait pas besoin de lui rappeler, Demyan savait pertinemment que Lyov était capable de gérer une situation de crise, il était même capable de l'anticiper. Mais le jeune Kraïev aimait aussi voir ce relâchement chez le Dhampir. Certes, il avait voué sa vie à la protéger, mais il n'en restait pas moins une personne à part entière, un être vivant qui ne pouvait - et ne devait - pas être en permanence au garde-à-vous.  

Arquant un sourcil de surprise, il considéra le bâton que son Gardien pointa sur lui avec un air suspicieux. " Celui-là même, Gardien Kostine. " Les mains toujours profondément enfouies dans ses poches, il contempla le sourire de Lyov avec une fascination presque habituelle. Puis, sans qu'il n'ait pu prendre le temps d'analyser ce qui se passait, un bout de bois frôla son visage, laissant sur son passage qu'un sifflement aux oreilles du Moroï. Demyan entrouvrit la bouche de stupeur, observa l'impact que le pieu d'argent de fortune avait laissé sur l'écorce de l'arbre. Un rire amusé à l'attention de son Gardien qui semblait se trouver un peu bête, à cet instant.

" He bien, à ce rythme je vais bientôt devoir engager un second Gardien pour me protéger de toi ! " doucement, ses lèvres s'étaient refermées tandis que ses traits reprenaient l’impassible expression qui le caractérisait si bien. " Ou alors, je peux apprendre à me défendre, histoire d'éviter de finir aveugle la prochaine fois que tu voudras jouer à l'as des pieux de bois ". Il le taquina, mais nul doute que son expression dissimulait dans cette dernière phrase, une certaine véracité. Demyan ne pourrait se passer d'un Gardien, quand bien même il s'agirait d'un autre que Lyov. Ses convictions, sa condition ne lui permettrait en rien. Cependant, il aimait disposer de toutes les cartes qu'il pouvait avoir en main. Dans tous les domaines que ce soit, il aimait penser qu'il pouvait avoir le dessus en toutes circonstances. Peu importe qu'il ne s'en serve jamais, il s'agissait juste de savoir pouvoir. C'était cette connaissance des possibilités qui lui offrait cette perpétuelle assurance et confiance en lui. De la pointe de son pied, il pressa le sol. Se concentrant suffisamment pour voir apparaître une fissure circulaire au sol. La rendant plus profonde au fur et à mesure que son énergie s'évaporait. Cette roche de la taille d'un ballon de foot, ainsi prédécoupée dans le sol, vibrait sous l'effet de la magie du Moroï. Avec un peu plus de volonté, Demyan aurait pu la soulever. Mais cela aurait été une dépense d'énergie bien trop conséquente pour quelque chose d'aussi inutile qu'une démonstration sans intérêt.

Demyan expira lentement mais bruyamment. " Souvent, je t'envie de savoir te battre. Je sais me battre en politique, dans les finances aussi. Mais je serais incapable de me battre physiquement " Demyan réalisait que bien qu'il soit en As lorsqu'il s'agissait de sauver les apparences, de mener des guerres politiques, sociales, il était l'un des meilleurs. Mais que pour sauver sa peau en cas de danger de mort, il serait totalement démuni sans Lyov.
L'univers ne connaît pas d'autre loi, il nous propose deux places, prédateur ou proie, deux positions aussi instables qu'interchangeables, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: Re: A l'abris des regards. - ft. Lyov   Jeu 17 Aoû - 19:02

A l'abris
des regards.

Demyan kraïev ❧ Lyov Kostine


Le sourire de Lyov avait disparu. Il avait disparu plus vite que la lumière. Très embarrassé par son geste maladroit il avait détourné le regard rapidement et se mordait la lèvre tellement il avait honte. "Je vous demande pardon Monsieur.. C'était complètement idiot." Mais lorsqu'il entendu la suite, Lyov releva de suite les yeux. Le second degré, il ne connaissait pas. Et les mots de son Moroï avaient fait tilt dans sa tête. Pourquoi est-ce qu'il voudrait apprendre à se battre  ? Il était là pour le défendre, pour le protéger et jusqu'ici il avait toujours très bien réussi. Alors pourquoi ? Serait-il entrain de douter des compétences de son gardien ? Ce dernier était né pour cela et vivait pour cela. C'était le sens de sa vie, la seule raison pour laquelle il existait. Blessé, le Dhampir lutter pour ne pas montrer ses sentiments à ce moment-là. L'image de Demyan essayant de soulever cette pierre lui retourner l'estomac. Il le sentait déjà s'épuiser alors pourquoi vouloir jouer avec le feu ? Il était clair qu'il aurait pu la briser cette roche, Lyov en était convaincu. Mais c'est justement pour éviter ce genre de gaspillage d'énergie que les gardiens étaient des gardiens.

Pourquoi est-ce que ce noble Moroï l'envier ? Il n'avait rien à lui envier, vraiment rien. Il était connu reconnu, riche, important dans la société. Si l'un des deux avait une quelconque raison d'envier l'autre, c'était Lyov et personne d'autre. Pourtant il ne pouvait ignorer les confidences de Demyan, il n'avait pas le choix, il devait les prendre en considérations, quoi qu'il arrive. "Pourquoi auriez-vous besoin de savoir vous battre ?" Le jeune dhampir avait envie de dire à son Moroï la vérité et rien que la vérité. Mais il ne pouvait clairement pas se permettre de le dire juste parce qu'il le pensait. Lyov ne pouvait pas dire à Demyan que s'il venait un jour à pouvoir assurer sa sécurité seul, alors son existence n'aurai plus aucun sens. Le gardien avait besoin de son protéger pour exister tout comme le Moroï avait besoin du Dhampir pour vivre. C'était ainsi et cela avait toujours était. Pourquoi vouloir en changer ?

"Cela vous tient-il tant à cœur Monsieur Kraïev ? Si c'est le cas… vous savez que pour moi, vos désirs sont des ordres" Il avait dés lors plongé son regard dans celui de son protégé. Un regard plein de sincérité. Tellement sincère qu'il était impossible d'ignorer la tristesse et le désespoir qui rongeait son âme à cet instant. Peu importe ce qu'il voulait dissimuler, c'était un échec total.

L'univers ne connaît pas d'autre loi, il nous propose deux places, prédateur ou proie, deux positions aussi instables qu'interchangeables, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: Re: A l'abris des regards. - ft. Lyov   Dim 20 Aoû - 14:50

A l'abris
des regards.

Demyan kraïev ❧ Lyov Kostine


Demyan, pourtant rudement entraîné à dissimuler ses émotions, laissa échapper un soupire d'agacement. " Arrêtes de faire autant de manières, Lyov. " avait-il dit sèchement. Le vouvoiement, et les belles tournures de phrases étaient réservées lors des sorties publiques, bien que cela amusait souvent Demyan de l'appeler Gardien Kostine même lorsqu'ils étaient entre eux. Mais là, Lyov en faisait trop. Et si il y a bien une personne au monde avec qui Demyan aime ne pas avoir à faire de fioritures, c'est bien Lyov.

" Je n'ai pas - besoin - de me battre. " il avait insisté sur le terme désignant la nécessite. Effectivement, il avait nul besoin de savoir se battre. Et plus la discussion avançait plus Lyov semblait réussir à rendre cette idée ridicule dans la tête du Moroï.. Mais il ignorait pourquoi, il voulait apprendre. Pas un besoin, juste une envie " C'est simplement que j'aimerais - savoir - me défendre. Je n'aurais probablement jamais à le faire de ma vie, mais voilà. " Il n'avait pas d'argument, il ne savait quoi ajouter d'autre.. " Je ne te demande pas de m'apprendre à manier le pieu. Je ne sais même pas par où je voudrais commencer..
Mais entre ma magie, et tes aptitudes au combat. Je pense qu'on pourrait bien s'amuser. "
Oui, s'amuser. Quelque chose que Demyan avait rarement l'occasion de faire, un sentiment qu'il avait presque oublié mais qui en y repensant, lui manquait cruellement. " Mais si tu y vois vraiment une objection, je n'insisterai pas. " il avait repris sa marche tournant le dos à son Gardien. L'avis de Lyov avait une réelle importance pour Demyan, et son meilleur ami le savait pertinemment. Alors le Moroï n'appréciait pas vraiment qu'il ose en douter.  
L'univers ne connaît pas d'autre loi, il nous propose deux places, prédateur ou proie, deux positions aussi instables qu'interchangeables, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: Re: A l'abris des regards. - ft. Lyov   Dim 20 Aoû - 18:25

A l'abris
des regards.

Demyan kraïev ❧ Lyov Kostine


Lyov avait laissé parler Demyan jusqu'à la fin, l'écoutant attentivement comme il avait l'habitude de le faire. Puis il avait soupiré, fortement, tout en tournant le regard plus loin, comme désespéré par la situation. Il marchait juste derrière son Moroï, qu'il n'avait toujours pas l'intention de laisser s'éloigner et regardait le peu de ciel qu'il pouvait voir entre les feuilles des arbres. Une fois apaisé par la douce brise sur son visage, Lyov entre-ouvra à peine les lèvres pour souffler doucement "Demyan.." Il prit une grande inspiration et enchaîna. "S'amuser à se battre c'était bien quand nous avions quinze ans mais c'est ta vie qui est en jeu aujourd'hui." Il parlait calmement, s'efforçant de trouver les mots qui pourraient faire positivement réfléchir son interlocuteur sans le laisser se refermer. "Je te l'ai dit, si vraiment ça te tiens à cœur, si vraiment c'est ce que tu veux alors d'accord. Mais si seulement quelqu'un l'apprenait.." Il soufflait, agacé par l'idée qu'on puisse apprendre une chose pareil. Bien sur, la peur que les Dhampirs finissent par ne plus servir à rien, qu'il ne soit lui-même plus utile à son meilleur ami, cela lui tordait le ventre. Mais ce qui l'effrayait le plus était surement le regard du monde entier sur son Moroï. Tout deux avaient toujours réussi à cacher leur lien unique, à ne pas montrer l'affection qu'ils avaient l'un pour l'autre. Mais cacher le fait que Demyan sache se battre était forcément plus compliqué. Que se passerai-t-il si jamais on apprenait qu'il avait enseigné le combat à celui qu'il devait protéger ?

Pourtant, lui refuser l'amusement lui brisait le cœur. C'était beaucoup trop rare qu'il puisse se divertir vraiment et le Dhampir adorait le voir sourire, le voir apprécier le monde qui l'entour, il ne voulait pas le lui refuser. C'était une bouffée d'air frais pour lui, de voir Demyan profiter de la vie comme il en avait envie. Alors il s'arrêta net. Soupira une fois de plus, un bon coup. Regardant son protégé, de dos. Et d'une voix toujours aussi calme, il laissa sortir ces quelques mots comme il avait envie de les dire, sans filtre, sans réfléchir. "Demyan ! S'il te plait, regarde moi dans les yeux et jure moi que jamais, jamais tu n'utilisera ces nouvelles compétences en dehors de cette forêt, sous le regard de n'importe qui d'autre. Que ce soit pour te protéger toi-même ou une autre personne."
L'univers ne connaît pas d'autre loi, il nous propose deux places, prédateur ou proie, deux positions aussi instables qu'interchangeables, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: Re: A l'abris des regards. - ft. Lyov   Mar 22 Aoû - 20:47

A l'abris
des regards.

Demyan kraïev ❧ Lyov Kostine


Demyan comprenait ce que Lyov voulait lui dire. " Je suis d'accord, je sais l'importance que ta vocation a pour toi. Et tu sais que je suis de ceux qui prônent qu'un Moroï ne peut vivre sans un Gardien à ses côtés. " il marqua une courte pause, prenant le temps de réfléchir aux termes qu'il pouvait employer,
aux mots qu'il avait suffisamment pesé pour pouvoir les utiliser. " Mais regarde,
en toute honnêteté ? A quand remonte la dernière attaque de strigoï ? Personne ne se souvient de la dernière fois où les barrières ont été traversées. "
contrairement à ce que semblait penser Lyov, l'avis de Demyan était tout autre. Sa vie n'était pas autant en danger qu'il semblait le penser. A l'heure actuelle, le plus grand danger qui pouvait bien le guetter, s'était la contamination par le virus. Et, malheureusement, Lyov ne pourrait rien pour l'en protéger. C'est pourquoi Demyan se garda bien d'énoncer ce point précis.

Et c'est lorsqu'il s'était résigné à tourner les talons que son gardien et ami se décida véritablement à se raviser. Un sourire en coin, Demyan se tourna vers Lyov faisant attention à chacune de ses paroles. Il comprenait l'importance de cette promesse pour son Gardien. La première chose qui lui vint à l'esprit à cet instant, contré son gré, et sans qu'il ne sache pourquoi : il s'imagina devoir rompre cette promesse dans une seule et unique situation, sauver Lyov. Mais cette image disparue aussi vite qu'elle était venue. Le Moroï posa la main sur le bras de son ami et plongea son regard dans le sien " Je te le promet. Rien de ce qui se passera dans cette forêt, n'en sortira. Tu as ma parole. " un fourmillement naquit dans son bas ventre, sans en connaître son origine. Demyan détourna alors le regard en se raclant la gorge tandis qu'il retira son cardigan pour le jeter sur une roche à proximité. Se retroussant les manches, un sourire carnassier aux lèvres il défia Lyov du regard : " Alors, Gardien Kostine, comment devons-nous procéder ? "  sa première leçon était sur le point de débuter.


L'univers ne connaît pas d'autre loi, il nous propose deux places, prédateur ou proie, deux positions aussi instables qu'interchangeables, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: Re: A l'abris des regards. - ft. Lyov   Mer 23 Aoû - 19:05

A l'abris
des regards.

Demyan kraïev ❧ Lyov Kostine


Le cœur du gardien s'était serré quand Demyan avait parlé de la dernière attaque de strigoï. Oui, il savait que cela n'était pas arrivé depuis bien longtemps et tant mieux. Mais cela lui rappelait surtout que la plus grande menace du moment était en réalité ce maudit virus contre lequel il ne pouvait rien. Cette fichu menace qui l'inquiétait plus qu'il était possible d'être inquiet, chaque jour. Rien ne frustrait plus Lyov que de penser à son impuissance face à cette maladie. C'était une torture pour lui de savoir que si un jour son protégé venait à l'attraper, il ne pourrait rien pour le sauver. Que deviendrait-il..?  Il ne voulait surtout pas y penser. Alors il claqua sa langue contre son palais, comme agacé. "Oui ça fait longtemps que ce n'est pas arrivé mais c'est déjà arrivé et ça pourrait très bien se reproduire quand personne ne s'y attendra. Je refuse de prendre même le plus petit risque." Sa voix était ferme et ses sourcils froncés laissait penser que personne n'aurait pu le faire changer d'avis à ce moment là.

Pour une raison qu'il ignorait complètement, il avait détourné le regard lorsque son Moroï avait posé sa main sur son bras pour lui faire cette promesse, les yeux dans les yeux. Cela le soulageait énormément et il lui faisait plus que confiance. Il ne doutait pas une seule seconde de la promesse qui venait de lui être faite. Quand il vu Demyan se préparer, retrousser ses manches et sourire en le défiant du regard, Lyov ne pu s'empêcher de rire à gorge déployée. Il se tenait le ventre tellement il avait rit. Et sans réfléchir de trop, il répondit, son regard plongé dans celui de son ami. "Alors pour commencer Monsieur Kraïev, vous devriez peut-être tenter de me mettre K.O ?" Il souriait, il attendait avec impatience de voir la réaction de son nouveau apprentis. "Ou alors, peut-être est-ce trop dur pour vous ?"
L'univers ne connaît pas d'autre loi, il nous propose deux places, prédateur ou proie, deux positions aussi instables qu'interchangeables, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: Re: A l'abris des regards. - ft. Lyov   Jeu 31 Aoû - 8:51

A l'abris
des regards.

Demyan kraïev ❧ Lyov Kostine


D'aussi loin que Demyan pouvait s'en souvenir, il avait toujours aimé le rire de Lyov. Il était étrangement communicatif. Et l'entendre ainsi rire à gorge déployé, un brin moqueur, fit rire Demyan à son tour tandis qu'il tentait de se poster tel un combattant. " Te mettre K.O. ? " avait-il répété, dubitatif. Avant de balayer cette indication d'un geste " Pff, trop facile. " évidemment, ceci était tout bonnement sarcastique. Demyan n'était pas bête il savait très bien que peu importe l'offensive qu'il tenterait sur Lyov, ce dernier la balayerai d'un revers. Et c'est pour cela qu'il était important pour lui d'apprendre à se battre.

Il décida alors de se lancer. Un sourire en coin, tout en fronçant les sourcils sous l'effet de sa concentration il s'apprêta à frapper Lyov au torse, mais Demyan n'était pas un bourru. Il a toujours été d'avantage un intellectuel. Il raisonnait, c'est ce qu'il savait faire de mieux. Il était persuadé, qu'avec ses mains de noble, qui n'avaient jamais rien éprouvé d'autre que le contact des billets de banque tout au long de sa vie, étaient bien plus sensibles que celles de Lyov. Et que par conséquent, s'il tentait de le frapper au poing, il souffrirait bien plus que lui.

Et pourtant c'était trop tard, Demyan avait, pour une fois, agit plus vite qu'il n'avait réfléchis. Résultat, une douleur vive s'installait dans sa main sous la forme d'une vibration qui résonnait jusque dans chacune de ses phalanges. Une grimace, il étouffa difficilement un juron. " Bordel.. T'es fait de pierre au quoi ? " Pourtant, aussi étrange que cela puisse paraître, cet échec ne fit qu'éveiller en lui l'envie de parvenir à ses fins, il tenta alors, de porter sa main au cou du Gardien, dans un geste qu'il pensait vif et imprévisible. Du moins, c'est ce qu'il avait naïvement espéré..



L'univers ne connaît pas d'autre loi, il nous propose deux places, prédateur ou proie, deux positions aussi instables qu'interchangeables, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
they come first



Invité

Invité




MessageSujet: Re: A l'abris des regards. - ft. Lyov   Sam 9 Sep - 18:34

A l'abris
des regards.

Demyan kraïev ❧ Lyov Kostine


Lyov affichait sur son visage un sourire sincère. Non, il n'était toujours pas emballé à l'idée de voir son moroï se battre cependant, il sentait que cela lui tenait à cœur et c'est bien pour cela qu'il avait accepté. En fait, ce qui faisait sourire le gardien, c'était surtout cette situation qu'il trouvait plutôt drôle, il sentait bien qu'il allait passer un bon moment avant même son commencement. Le coup de poing qu'il lui avait asséné au torse ne l'avait pas fait souffrir le moins du monde. Il avait tout de même grimacé légèrement afin de ne pas vexer Demyan peut-être. "Joli coup" Lui avait-il dit un brin sarcastique. Puis il avait laissé échapper un petit rire, il voyait sur le visage de son adversaire qu'il s'était finalement fait plus de mal à lui-même.

Après ce coup-là, il détourna le regard, baissa sa garde. Pour lui c'était sur et certain, son protéger allait de suite abandonner, étant beaucoup trop intelligent pour risquer de se blesser. Et pourtant dans la seconde qui suivit, Lyov vu un nouveau coup arriver. Evidemment, même sa garde blessé, il était entraîné à voir les coups arrivés et à les esquiver, ce qu'il fit plus difficilement que prévus. "Cette fois je peux pas le nier, tu as bien failli m'avoir. C'était plutôt bien jouer, j'avoue.." A ces mots, il attrapa rapidement le bras de Demyan, le faisant tourner sur lui-même sans lui laisser le temps de réagir. Sa main droite plaquée sur son front, la gauche sur son menton. "En un seul et unique geste, je peux te torde le coup ou t'étrangler. Tu vois ce qui arrive quand je ne suis pas là pour empêcher ce genre de chose ?" Il avait chuchoté tout prêt de son oreille, calmement.

L'odeur de son protéger envahissant ses narines, Lyov était resté ainsi quelques trop courtes secondes avant de rattraper délicatement son poignet pour le refaire tourner sur lui-même à une vitesse équivalente à la fois d'avant. Leurs visages se retrouvèrent alors à très peu de centimètres l'un de l'autre ce qui mit tout de suite le gardien mal à l'aise. Il s'éloigna donc un petit peu, détournant le regard. "Je ne laisserai jamais une chose pareille arrivée." Le simple fait d'y penser, son sourire avait disparu..
L'univers ne connaît pas d'autre loi, il nous propose deux places, prédateur ou proie, deux positions aussi instables qu'interchangeables, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
they come first



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A l'abris des regards. - ft. Lyov   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'abris des regards. - ft. Lyov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A l'abris des volatiles (PV Olivia)
» A l'abris de la neige. [Privé]
» 02.03/18.L. A l'abris des regards indiscrets...
» Liste des abris
» Près du Louvre [à l'abris des regards]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CLAIR DE SANG :: L'univers alternatif :: La corbeille :: RPs-
Sauter vers: