AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (fb) les histoires qu'il nous reste à vivre - Artemia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
they come first

avatar



Gardien ❧


⊱ MORSURES : 387

⊱ POINTS : 137

⊱ ARRIVÉE EN VILLE : 24/08/2017



Carnet secret
⊱ COMPÉTENCES:
⊱ PETITS LIENS UTILES: RP : avec Darina / Dorofei / Oleg / Artemia / Ekaterina / Desideria

MessageSujet: (fb) les histoires qu'il nous reste à vivre - Artemia   Mar 12 Sep - 22:48

Sortant machinalement une clope de son paquet, le dhampir observa quelque temps la flamme de son briquet, recrachant lentement la fumée grisâtre. Un verre de whisky se posant en face de lui, il reposa le feu relevant le regard pour remercier ce bon vieux barman. Sans amertume ni joie particulière il entama ainsi son verre. Malgré lui, le jeune professeur avait fini par devenir un habitué du bar du bout de la rue de la soif d’en face du fleuriste de la zone portuaire... plus familièrement dénommé la ‘taverne’ par ses quelques rares squatteurs. Un endroit calme et peu côté si ce n’est par des darons italiens tout droit sortis des films de mafiosos; cigare aux lèvres et regard rogue. On parlait de toutes les langues par ici, mais rarement le russe. Quelque part cela lui rappelait son long voyage à l’étranger, l’époque d’or où il se sentait libre comme l’air. Libre de choisir qui il protégerait, libre de s’adonner à tout genre d’activité sans sentir de regard lourd de reproches sur son dos, libre d’apprendre autre chose que le meurtre, libre de servir à sa manière; libre loin des hauts feux Saint-Pétersbourg.

Entendant la porte se pousser, il dévia le regard observant cette jolie jeune femme entrer dans ce lieu si impopulaire que la scène en paraissait irréaliste. Nuit se leva, tirant une dernière fois sur sa clope avant de l’écraser dans le cendrier, et s’approcha d’un ou deux pas afin de saluer Artemia en bonne et due forme. “ Comment tu vas ? ” s’enquit-il alors que les deux dhampirs prenaient place en face du comptoir. Il faut dire que la question se posait réellement plus qu’elle n’était une obligation imposée par les politesses. Il n’avait pas eu le temps de prendre des nouvelles de la jeune femme et le temps s’était écoulé bien plus vite qu'escompté. Il s'inquiétait tout sincèrement du bien être de la jeune femme, sa soeur et son père se faisant eux même nommer ‘catin rouge’ des bouches cruelles de la société, il connaissait mieux que personne les difficultés provoquées par un tel statut. Oui, bien qu’Artemia ne soit plus son élève, Nuit avait ce côté soucieux dans la peau.

Il prit une nouvelle gorgée de son whisky, “ Je t’offre un verre ? ” proposa t-il, sourire au lèvre et regard mutin.



    but one soul stays awake at night
    I've traveled the Multiverse. I've stared down psychic vampires and psycho cops. Kicked in all the scary yellow teeth. And no, being caught or killed or found never truly scared me. No, what scares me is losing what I have in my hand now... what scares me is losing the people I love. + buckaroo.



Couleur RP : #003366
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(fb) les histoires qu'il nous reste à vivre - Artemia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonnet de bain obligatoire. Ok, cachons le peu de dignité qu'il nous reste. [Evy]
» Il nous reste la culture...
» /!\ Il ne nous reste qu'un dernier point à régler, père...(Battle of the Heroes, One Shot)
» Elli • Et nous remplacerons l'amour de ce qui nous manque par la haine de ce qu'il nous reste.
» Sommes-nous pareil?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CLAIR DE SANG :: La bulle de Saint Pétersbourg :: Les Districts en bord du golf de Finlande :: Zone portuaire-
Sauter vers: